La péridurale a révolutionné l’accouchement

La péridurale est destinée à réduire les douleurs de l’accouchement. Toutefois, elle ‘na pas toujours été là pour nous. Nos grands-mères ont dû s’en passer. Avant d’être controversée, la péridurale a été jugée révolutionnaire. Petit retour en arrière.

 

La première péridurale

La péridurale a fait son apparition dans le monde de l’obstétrique il y a une vingtaine d’années. Cette injection permet à la femme de ne pas ressentir les douleurs liées à l’accouchement tout en étant consciente de tout ce qui se passe autour d’elle et de pouvoir tenir son enfant à la minute où il fait son entrée dans le monde. Cette petite piqûre est faite par un anesthésiste, dans le bas du dos. La péridurale a été introduite après que le Dr Lamaze a annoncé que l’accouchement sans douleur était possible grâce à une technique de respiration avant et après les contractions pendant le travail et que cette méthode demandait aussi la participation du compagnon. Sur le plan thérapeutique, la technique du Dr Lamaze n’a pas beaucoup convaincu à l’époque. La péridurale a alors été mise au point et a remporté tous les suffrages auprès des femmes.

 

Voir Aussi

La péridurale est toujours d’actualité

De nos jours, les femmes choisissent comment elles veulent accoucher. Elles ont leur mot à dire concernant leur accouchement- lieu, méthode, etc. Celles qui ne peuvent se résoudre à souffrir préfèrent la péridurale. Il est bon de noter que les césariennes sont également faites sous péridurale afin de permettre à la mère d’être consciente tout au long de l’opération. Il est important de savoir que la péridurale a des effets secondaires et que certaines dispositions ne permettent pas son utilisation. Ce qui n’a pas cessé de créer des controverses depuis son introduction. C’est pour cette raison que certaines femmes préfèrent ne pas y avoir recours. Malgré les controverses et les effets secondaires qui circulent et s’accentuent, la péridurale reste malgré tout très populaire depuis plus de 20 ans !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire