Accoucher dans l’eau, comment ça se passe ?

Peu pratiqué en France, l’accouchement dans l’eau a pourtant beaucoup de bienfaits sur la future maman, comme sur le bébé. Découvrez les quelques avantages à donner la vie en milieu aquatique.

 

Du côté de la maman…

 

… Pendant l’accouchement

Accoucher dans l’eau évite une médicalisation excessive, mais pas que. En effet, une fois plongée dans son bain à 37°, la future maman  va s’apercevoir que ses contractions sont moins douloureuses. Son utérus va se dilater beaucoup plus vite (donc moins de souffrance et moins longtemps) et son périnée va s’assouplir plus facilement (donc mois d’épisiotomies et de déchirures).

A noter aussi que l’accouchement dans l’eau est souvent proposé comme une alternative à la péridurale. D’ailleurs, les deux sont totalement incompatibles.

 

… Après l’accouchement

En donnant naissance dans l’eau, votre corps va moins souffrir. Côté psychologique, vous serez aussi beaucoup moins stressée. Il y a donc plus de chances pour que vous récupériez plus vite que lors d’un accouchement ordinaire.

 


Du côté du bébé…

L’accouchement en milieu aquatique est bénéfique pour maman comme pour bébé. En effet, la coupure avec son monde sera beaucoup moins brutale. Plongé dans ce bain à 37°, bébé aura plus de facilité à se défaire du ventre de sa mère. Cette transition est donc plus douce.

 

Les contre indications

Malheureusement, l’accouchement dans l’eau n’est pas indiqué à toutes les futures mamans. Si vous avez des antécédents de césarienne, si vous êtes enceinte de jumeaux (voir plus), ou si votre bébé se présente par le siège, vous pouvez dire adieu à option, mais rassurez-vous, il existe d’autre sméthodes pour accoucher sereinement.

Si l’accouchement dans l’eau vous intéresse, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue. La préparation aquatique commence généralement au cinquième mois de votre grossesse.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire