Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Accoucher dans l’eau, comment ça se passe ?

Accoucher dans l’eau, comment ça se passe ?

Peu pratiquĂ© en France, l’accouchement dans l’eau a pourtant beaucoup de bienfaits sur la future maman, comme sur le bĂ©bĂ©. DĂ©couvrez les quelques avantages Ă  donner la vie en milieu aquatique.

 

Du cÎté de la maman


 


 Pendant l’accouchement

Accoucher dans l’eau Ă©vite une mĂ©dicalisation excessive, mais pas que. En effet, une fois plongĂ©e dans son bain Ă  37°, la future maman  va s’apercevoir que ses contractions sont moins douloureuses. Son utĂ©rus va se dilater beaucoup plus vite (donc moins de souffrance et moins longtemps) et son pĂ©rinĂ©e va s’assouplir plus facilement (donc mois d’épisiotomies et de dĂ©chirures).

A noter aussi que l’accouchement dans l’eau est souvent proposĂ© comme une alternative Ă  la pĂ©ridurale. D’ailleurs, les deux sont totalement incompatibles.

 


 Aprùs l’accouchement

En donnant naissance dans l’eau, votre corps va moins souffrir. CĂŽtĂ© psychologique, vous serez aussi beaucoup moins stressĂ©e. Il y a donc plus de chances pour que vous rĂ©cupĂ©riez plus vite que lors d’un accouchement ordinaire.

 

Du cĂŽtĂ© du bĂ©bé 

L’accouchement en milieu aquatique est bĂ©nĂ©fique pour maman comme pour bĂ©bĂ©. En effet, la coupure avec son monde sera beaucoup moins brutale. PlongĂ© dans ce bain Ă  37°, bĂ©bĂ© aura plus de facilitĂ© Ă  se dĂ©faire du ventre de sa mĂšre. Cette transition est donc plus douce.

 

Les contre indications

Malheureusement, l’accouchement dans l’eau n’est pas indiquĂ© Ă  toutes les futures mamans. Si vous avez des antĂ©cĂ©dents de cĂ©sarienne, si vous ĂȘtes enceinte de jumeaux (voir plus), ou si votre bĂ©bĂ© se prĂ©sente par le siĂšge, vous pouvez dire adieu Ă  option, mais rassurez-vous, il existe d’autre smĂ©thodes pour accoucher sereinement.

Si l’accouchement dans l’eau vous intĂ©resse, n’hĂ©sitez pas Ă  en parler Ă  votre gynĂ©cologue. La prĂ©paration aquatique commence gĂ©nĂ©ralement au cinquiĂšme mois de votre grossesse.

À lire absolument