Enceinte pendant les fêtes : que peut-on manger ?

Tu est privée de champagne, d’huître et de foie cette année ? Et pour la bonne cause ! Pour profiter des festins de fin d’année sans faire de faux pas culinaires, Ségolène Hernnberger, notre expert gynécologue et Bernadette Dijoux, endocrinologue, sont là pour t’aider à faire le tri entre les aliments autorisés et les gourmandises interdites.

 

Le foie gras : un aliment qui fait débat

Cet aliment fait débat. Certains médecins estiment que ce n’est pas un aliment à proscrire pendant la grossesse. L’important, c’est surtout la manière dont il est cuit. Selon le docteur Hernnberger, la femme enceinte peut consommer des fois gras cuits mais elle ne peut pas consommer des fois gras mi-cuit et des fois gras au sel.

Conseil : pour éviter les problèmes de digestion, comme tout bon aliment, le foie gras est à consommer avec modération.

 

On évite le saumon

Cru ou fumé, le saumon est un aliment à riques car il présente des risques de contamination à la listéria.

Conseil : les futures mamans accros au saumon fumé pourront remplacer cet aliment par de la tapenade ou du caviar d’aubergine, servi sur des petits toasts grillés.

 

On oublie les huîtres crues

S’il faut en effet se méfier des huîtres crues à cause du risque d’hépatite, leurs grandes qualités nutritives ne sont pas à négliger pendant la grossesse. Consommez-les bien cuites, gratinées avec du beurre, de l’ail, de la chapelure et du persil.

Conseil : Les autres fruits de mer peuvent également être consommés, mais toujours bien cuits.

 

On préfère la dinde à l’oie et au chapon

Plus digeste que l’oie et le chapon, la dinde est une viande peu calorique et riche en protéines. Si la dinde ne pose pas de problème dans l’alimentation d’une future maman, on évite tout de même de manger la farce avec laquelle elle est généralement accompagnée.

Conseil : Rappelez-vous que la charcuterie est à bannir tout au long de la grossesse.

 

Un verre de champagne est-il permis ?

Votre devise pendant la grossesse ? « Tolérance zéro ». Même occasionnellement, l’alcool atteint le fœtus. Il passe dans votre sang et celui du bébé. Ce qui peut engendrer de graves conséquences comme un retard de croissance, un accouchement prématuré ou encore des malformations cranio-faciales

Conseil : préférez un cocktail sans alcool avec des fruits mixés. Ananas, fraises, orange, papaye, fruits de la passion, ces fruits sont à consommer sans modération.


 

Vous prendrez bien un peu de fromage ?

Avec plaisir si vous choisissez des fromages pasteurisés à pâte cuite et sans la croûte.

Conseil : les fromages sont source de calcium et donc recommandés chez la femme enceinte.

 

La bûche à l’heure du dessert

Si vous craquez pour une bûche à base de crème, elle doit absolument être pasteurisée. On évite par contre de dévorer toute la bûche parce qu’enceinte, le poids pris dans ces occasions ne repart pas facilement, voire pas du tout. Difficile à faire et facile à dire mais restons raisonnable dans les quantités ! Quant à la bûche faite maison – ou artisanale contenant par exemple de la mousse au chocolat donc de l’œuf cru, on refuse gentiment sa part. Préférez un gâteau glacé, toujours et seulement si la chaine du froid n’a pas été rompue.

Conseil : pensez aux fruits bien lavés, excellents pour terminer le repas en beauté. Vous pouvez craquer pour les fruits exotiques qui sont assez festifs et pas trop caloriques.

 

Un dernier conseil ?

Évitez de trop grignoter de chocolats et de friandises. La crise de foie c’est pas tip top ! Mieux vaut  les consommer avec modération à la fin des repas de fêtes, ce qui sera moins néfaste. C’est quoi d’ailleurs votre friandise préférée à Noël les filles ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire