Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

4 questions que les hommes se posent sur l’accouchement

Lorsque le terme et l’accouchement approchent, il est normal de ressentir quelques angoisses et appréhensions. Mais pour les futurs papas, extérieurs à la gestation, il peut également être difficile de savoir comment se situer et ils sont une grande majorité à se poser des questions somme toute bien légitimes…

1.    « Suis-je obligé d’y assister ? »

Aujourd’hui, la tendance veut que le papa s’implique très tôt dans son rôle et soit le plus présent possible pour sa compagne et son futur bébé. Une approche qui entraîne généralement sa présence au moment de l’accouchement. Pourtant, certains craignent de ne pas pouvoir faire marche arrière et d’être de mauvais compagnons, de mauvais pères si d’aventure ils décidaient de laisser la maman accoucher seule. L’important reste d’en discuter en couple et de partager ses angoisses pour peser le pour et le contre avant de prendre une décision. L’essentiel, c’est que la future maman ne soit pas seule ce jour-là : si le futur papa préfère s’abstenir d’assister à la naissance de A à Z, reste la solution de la maman ou de la meilleure copine.

2.    « Comment assister au mieux ma compagne ? »

Certains hommes ont peur de se retrouver simples spectateurs, impuissants face à la douleur de leur compagne. C’est vrai, mais seulement en partie. Aujourd’hui, les hommes peuvent assister aux cours de préparation à la naissance et reproduire les gestes qu’ils auront appris pour soulager la douleur. Ils peuvent également gérer les aspects « logistiques » (valise la maman, de quoi manger si la maternité l’autorise), administratifs, s’assurer que le projet de naissance est respecté, etc.

3.    « Vais-je supporter ? »

Nombreux sont les hommes qui craignent de tomber dans les pommes. Ils s’imaginent des hurlements, beaucoup de sang, en bref un accouchement comme dans les films. Il faut savoir que les équipes médicales sont rodées et qu’au moindre signe de pâleur excessive, il sera demandé à monsieur de bien vouloir sortir prendre l’air. Souvent, les craintes se dissipent le moment venu et la peur laisse place à l’émotion et à la fascination. Qui plus est, la majorité des futures mamans demandent à bénéficier d’une péridurale et la douleur est beaucoup mieux gérée qu’autrefois.


4.    « Ne vais-je pas être traumatisé par l’expulsion ? »

Si le travail en lui-même reste supportable pour nos hommes, ces derniers appréhendent bien plus la phase d’expulsion. Ils ont peur du sang, de voir le placenta, de voir leur femme se faire éventuellement recoudre, etc. Fort heureusement, ils ne sont en aucun cas obligés de se positionner en bout de table pour voir ou filmer en détail ce qui s’y passe ! Bien au contraire… Si le futur papa prend soin de rester au niveau de la tête du lit d’accouchement, il ne sera pas confronté aux détails médicaux et ne ratera pas pour autant la naissance de son enfant, qu’il accueillera en même temps que la nouvelle maman.

 

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire