L’acupuncture pour les femmes enceintes

Souvent perçue par les adeptes de la médecine traditionnelle occidentale comme une médecine douce, l’acupuncture est une technique thérapeutique originaire de Chine pratiquée depuis des millénaires. Reconnue par l’Ordre des médecins, elle est utilisée pour lutter contre le stress, les allergies, le tabagisme, les migraines… Encore peu connue pour ses vertus en matière de grossesse, certaines femmes enceintes se laissent tenter par les petites aiguilles…

L’acupuncture comme médecine préventive

En Chine, un bon patient est un patient qui ne tombe jamais malade ! En cas de maladie, l’échec du médecin est constaté : il n’a pas correctement géré l’équilibre de son patient. Deux principes illustrent l’équilibre dans la médecine chinoise. Celui du Yin et du Yang et celui des cinq éléments : bois, feu, terre, métal et eau. Lors de la visite médicale, le patient est pris dans sa globalité et l’acupuncture, accompagnée d’autres pratiques comme l’herbologie, le Qi Gong, fait le lien entre l’organisme et le milieu environnant. C’est pendant les neuf mois de la grossesse que l’acupuncture doit être pratiquée et non pas seulement à l’apparition des désagréments.

L’acupuncture peut soulager les petits bobos

Les incontournables nausées, hémorroïdes, troubles du sommeil sont diminués voire même supprimés par l’acupuncture. Précisons que l’acupuncture peut tout à fait s’associer à la médecine traditionnelle pour remédier aux différents troubles fonctionnels. Le potentiel de guérison est alors renforcé et les maladies qui surviennent au cours de la grossesse sont traitées sur deux fronts. Les prescriptions sont diminuées et le recours aux médicaments devient moins systématique.

Préparation à l’accouchement par l’acupuncture

Difficile de connaître réellement l’efficacité de l’acupuncture en matière de grossesse mais certains résultats ont été salués par l’Organisation Mondiale de la Santé notamment pour le traitement des douleurs lombaires. En ce qui concerne la préparation à l’accouchement, elle débute dès le premier mois de grossesse par la pose de bâtonnets d’armoise (plante aromatique herbacée) incandescents près du point d’acupuncture . La future maman relâche ainsi les muscles du périnée pour faciliter la phase d’expulsion.

N’ayez pas peur des aiguilles !

Voir Aussi

Effrayée par les piqûres et les vaccins, franchir le pas vous semble impossible…
Tranquillisez-vous : les aiguilles sont en acier inoxydable et ont en moyenne un diamètre de 0.22mm. Leur proportion varie selon la maladie ou la zone du corps à traiter.
La pose est indolore et ne laisse aucune trace sur la peau !


 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire