5 trucs pour retrouver l’envie de faire l’amour enceinte

Amoureux et dans l’attente d’un bébé, tout va pour le mieux entre Roméo et Juliette. Alors pourquoi cette soudaine indifférence pour les jeux de l’amour ? Et si c’était l’occasion de pimenter un peu notre relation amoureuse ? Neuf Mois vous donne quelques pistes coquines à explorer à deux.

Donner du temps au temps

C’est bien connu, on a plus d’appétit en temps de disette ! Autrement dit, se serrer la ceinture côté sexe durant quelques temps peut aussi rallumer la flamme. A condition de ne pas sombrer dans l’indifférence et le laisser-aller ! Lingerie jolie, cosmétiques et autres artifices sont de mise pendant ce temps de retraite, aussi bien du côté de Roméo que de Juliette.

Fixer de nouvelles règles de jeu amoureux

Bon, pour la plupart des couples, l’amour, c’est le soir sous la couette, en semaine. Et à volonté le week-end… Le problème, c’est qu’enceinte, le soir on tombe de fatigue ! Et si, de temps à autre, on se prenait une après-midi de congé en couple. Déj en amoureux, visionnage d’un film à la maison en tenue confortable et sexy…. et plus si affinités !

Oser parler de sexe

Même quand un couple s’entend bien au lit, le sexe n’est pas forcément son sujet de conversation favori. On préfère les actes aux mots ? Pourquoi pas… sauf que quand les actes ne suivent plus, les mots deviennent indispensables ! Trop pudique pour les inventer ? On se procure un livre de littérature coquine et on joue les Shéhérazade en racontant des histoires lestes à son chéri. En général, ça a un effet assez… efficace !


On soigne le décor

La chambre pas rangée, à peine décorée, c’est un vrai « tue l’amour ». Enceinte, on ne va pas se lancer dans des grands travaux de décoration mais quelques petits trucs permettent d’améliorer le décor : de jolies boîtes en carton pour ranger le bazar, une jolie parure de lit, trois ou quatre bougies aromatiques (rose, patchouli, jasmin, ylang-ylang seraient aphrodisiaques), un lampadaire halogène pour profiter d’une lumière très tamisée au moment-clé, qui cachera ce que l’on n’aime pas montrer, et pour terminer, un petit bouquet de fleurs fraîches…

On évite les zones douloureuses

Plus souvent qu’on ne le croit, notre peu d’appétit pour les jeux de l’amour viennent du fait que l’on redoute inconsciemment la douleur. Seins douloureux, dos en compote, zone génitale un peu congestionnée. Tout cela est normal mais ne doit pas nous faire oublier le plaisir. L’amour, ce n’est pas un rite immuable, à chaque couple de trouver la position et les caresses qui le comble sans provoquer de gênes désagréables, sans oublier les accessoires utiles comme le gel lubrifiant. L’avantage, c’est que ce nouveau dialogue sensuel a l’art d’attiser le désir… Et c’est peut-être le moment d’essayer des pratiques que l’on n’aurait jamais osé tenter…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire