Quand devient-on père ?

Ce n’est pas évident de se sentir père dès l’annonce de la grossesse. Cela n’a rien de surprenant, car l’image de l’enfant reste abstraite dans la tête de l’homme pendant de longs mois et ce jusqu’à l’accouchement. Alors que pour les femmes, c’est différent. Ce phénomène fait-il de l’homme un mauvais père pour autant ?

DEVENIR PÈRE : il faut du temps au futur papa pour réaliser sa paternité

Dès l’annonce d’une grossesse, vous vous sentez déjà mère (dans la majorité des cas). Du côté de la gent masculine, ce sentiment peut prendre du temps à se faire sentir. Cela se fait rarement tout de suite, car il faut d’abord que le futur papa s’habitue à l’idée. Quelques fois, ce n’est qu’au moment où vous commencerez à prendre des formes ou quand le bébé commencera à bouger dans votre ventre qu’il en prendra réellement conscience. Au cours de la grossesse, le futur père aura plusieurs occasions de se faire à l’idée de devenir père. Quand il verra son enfant à l’échographie, par exemple, et ce bien que ce soit encore flou, il le sentira donner des petits coups. Il se rendra alors compte de la petite vie qui grandit de jour en jour. Chez une grande majorité d’hommes, c’est surtout le jour de la naissance, lors du premier contact physique avec Bébé qu’ils se sentent vraiment papas. Ils ressentent souvent alors une fierté et une grande tendresse face à ce petit être.

DEVENIR PÈRE : le futur papa doit trouver sa place


Dans quelques situations, à la naissance de l’enfant, le jeune papa ne trouve pas immédiatement sa place. Il regarde l’enfant comme un étranger, parfois même, comme un intrus. Vous avez alors un grand rôle à jouer. Impliquez autant que possible le père dans tout se qui concerne Bébé, sans toutefois le forcer. Faites-lui confiance et n’hésitez pas à les laisser en tête à tête. Les hommes réagissent souvent par rapport aux gestes de Bébé. Mais un nouveau-né exprime rarement ses sentiments ; il ne sourit pas, ne répond pas encore à la voix et pleure souvent. Le papa peut avoir tendance à prendre ses réactions comme des désapprobations et douter de ses compétences. N’oubliez pas de le rassurer, de lui demander d’être patient et surtout de lui dire que vous avez confiance en lui. Faites-lui savoir qu’un bon père commet aussi des erreurs et que tout comme son enfant, il apprendra. Au fur et à mesure, un lien se tissera ces deux êtres qui vous sont si chers. Pour certains hommes, le lien se tisse naturellement, pour d’autres, il leur faut un coup de pouce. Il faut garder en tête que tout comme la maternité n’est pas innée, il faut du temps à votre homme pour accepter et comprendre sa paternité. Encouragez-le jour après jour, et ne le laissez pas se décourager. Une belle aventure l’attend aux côtés de son enfant.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire