Pourquoi rester allongée pendant la grossesse ?

Bien que la grossesse ne soit pas une maladie, il existe parfois des situations qui exigent que vous restiez alitée pendant un certain temps. Recommandé par votre médecin, ce repos est à prendre au sérieux, puisqu’il y va de votre santé de femme enceinte et de celle du bébé.

Si pour certaines d’entre vous, les neuf mois de grossesse se passent bien, outre les nausées matinales des premières semaines et la fatigue au fil des mois, d’autres en revanche, doivent rester au lit. Une mesure pour protéger à la fois maman et bébé. Plusieurs raisons motivent la décision de votre gynécologue pour vous garder au lit au cours de votre grossesse, partiellement ou complètement, à la maison ou à l’hôpital.

Des contractions précoces

Votre utérus est hyperactif. Vous ressentirez donc des contractions bien avant terme, qui vont entraîner des modifications de votre col. Celui-ci va s’ouvrir et se raccourcir. Ce qui donnera lieu à un accouchement prématuré si jamais vous ne restez pas allongée. En étant alitée, Bébé n’appuiera plus sur votre col et les contractions s’estamperont au fil des jours.

En cas de placenta praevia

Cette situation est due à la position de votre placenta qui se trouve anormalement plus bas, ce qui occasionne des saignements. Afin d’éviter des hémorragies, on vous conseillera de prendre du repos.

Le fœtus est en retard sur sa croissance

Bébé est beaucoup trop petit, ses mensurations ne sont pas dans la norme : garder le lit, surtout en vous allongeant sur le côté gauche, aide à une meilleure alimentation du fœtus, puisque la voie principale qui alimente le placenta sera libre de toute pression.

Vous faites de l’hypertension artérielle


Une complication en raison de votre hypertension peut provoquer des crises. Secouée par les convulsions, votre vie et celle du fœtus sont en danger. Les signes avant-coureurs sont une douleur abdominale droite intense, des bourdonnements aux oreilles, des maux de tête et une perception de mouches qui volent devant vos yeux.

Si on vous a fait un cerclage

Cette opération ferme votre col de l’utérus grâce à un fil de nylon. Cette ouverture du col est généralement due à une IVG, un précédent accouchement d’un gros bébé ou d’une malformation de votre utérus.
Cerclage, hypertension, contractions précoces, n’angoissez pas
Si vous vous trouvez dans une de ces situations, il ne faut surtout pas vous angoisser ou déprimer. C’est clair que vous auriez préféré être indépendante et être en mesure de préparer vous-même la venue de Bébé, mais dites-vous qu’en restant allongée, vous préservez votre enfant en lui donnant davantage de chances de venir au monde en bonne santé. Ce qui compte le plus est de lui assurer une bonne santé et de lui offrir les meilleures conditions possibles pour un développement harmonieux.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire