Peur d’accoucher ? C’est normal !

Nombreuses sont les femmes qui vivent pleinement leur grossesse et redoutent le moment où elles devront interrompre ce corps à corps avec leur bout d’chou. Pour ne pas céder à la panique quand vient l’accouchement, suivez le guide !

Vous préfériez garder ce petit bout rien que pour vous mais malheureusement, c’est impossible ! Il vous faudra bien partir à la maternité tôt ou tard pour le mettre au monde et vous appréhendez le moment d’accoucher. Rien n’y fait, vous êtes assaillie de doutes et d’inquiétudes !

La peur de la douleur lors de l’accouchement

La pire des terreurs est celle de la douleur ressentie. Elle commence par les contractions. Au début elles arrivent tous les ¼ d’heure voire toutes les demi-heures, puis elles se rapprochent en s’intensifiant. Les premières contractions s’apparentent à des tiraillements ou à des coliques pour peu à peu ressembler à de véritables crampes. L’accouchement a commencé et il faut savoir se détendre en patientant. Lorsque le col de l’utérus sera complètement dilaté, la sage-femme vous indiquera le rythme des poussées. Celles-ci seront douloureuses puisque le bébé descend peu à peu dans le bassin. Certaines femmes peuvent même subir une épisiotomie . Il s’agit d’une incision pratiquée au bas de la vulve pour faciliter le passage du bébé et éviter une déchirure. Heureusement, la péridurale est là ! Cette petite piqûre pratiquée dans le bas du dos vous permettra de ne ressentir que le bonheur de mettre au monde votre bout d’chou !


La préparation à l’accouchement , remède contre la peur

De nombreuses inquiétudes sont traitées lors des différentes préparations à l’accouchement. C’est pourquoi les mamans anxieuses ont tout intérêt à se montrer assidues. Informées, elles pourront mieux gérer les différentes étapes qui mènent à l’accouchement en lui-même. La préparation classique à l’accouchement faite avec une sage-femme donne l’occasion aux futures mères de poser toutes les questions. De plus, certaines maternités proposent aux futures mamans de visiter les lieux, histoire de ne pas se perdre et d’en rajouter à la panique ambiante ! Les futures mamans peuvent aussi opter pour la sophrologie qui permet de visualiser l’accouchement et de l’envisager sans angoisse. Le yoga qui aide à maîtriser le stress par la respiration et la prise de conscience de son corps. Même le papa peut participer à certaines préparations. Grâce à la méthode Bonapace, il apprendra massages et pressions à effectuer le jour J pour vous aider à supporter la douleur. Ainsi, il pourra être utile au moment de l’accouchement !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire