Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Accouchement avec forceps

Accouchement avec forceps

Les forceps, mot latin qui signifie « pinces », sont souvent utilisés en obstétrique en dernier recours pour tirer le bébé vers la sortie au moment de l’accouchement. Bien que cette pratique ne soit pas appréciée, elle reste très utilisée et s’avère être sans danger pour la mère et l’enfant, si elle est bien faite.

Que sont les forceps ?

Les forceps sont des instruments qui ressemblent à de grandes pinces à salade (deux cuillères retenues par le milieu). Ils sont utilisés pour aider à faire sortir le bébé rapidement lors d’un long travail durant l’accouchement. Ces instruments sont le plus souvent utilisés pour les femmes qui accouchent pour la première fois. Il est important de savoir que le médecin ne décide d’utiliser les forceps qu’en dernier recours. En introduisant la pince à l’intérieur du vagin, le médecin s’assure qu’elle se place de chaque côté de la tête de Bébé, avant de tirer doucement vers la sortie. Cette pratique n’est pas douloureuse pour la mère car elle est sous anesthésie (péridurale , locale ou générale). La pratique est également sans douleur pour le bébé car les forceps entourent délicatement sa tête et ne la pressent pas. Seul l’obstétricien les utilise. Donc, il connaît le travail et n’y va pas à l’aveuglette.

Dans quelles circonstances les forceps sont-ils nécessaires ?

L’usage des forceps ne se fait pas systématiquement. Le plus souvent, le médecin y a recours lorsque la tête de Bébé est trop grosse et n’arrive plus à avancer dans le bassin ou si la mère est trop épuisée pour continuer à pousser. Mais quelques fois, il peut s’agir d’accélérer les choses pour préserver l’état de santé du bébé, par exemple, si celui-ci est trop faible ou alors qu’il y a des modifications dans son rythme cardiaque. Il est à noter que l’usage des forceps implique souvent une épisiotomie afin d’éviter des déchirures. Heureusement, dans beaucoup de cas, certaines femmes ont le périnée souple, ce qui ne nécessite aucune coupure. Cela englobe surtout les femmes qui ne sont pas à leur premier accouchement. Il ne faut pas dramatiser l’usage de forceps lors d’un accouchement. C’est une pratique courante, qui peut être considérée comme un petit coup de main donné au bébé pour venir au monde. Cette opération est indolore pour l’enfant, même s’il risque d’avoir deux petites tâches rouges au niveau des tempes et des oreilles. Ces traces disparaîtront au bout de quelques heures. 
 

À lire absolument