Les inconvénients et effets secondaires de la péridurale

La péridurale est un acte médical qui a pour but de faire disparaître les douleurs de l’accouchement.Mais comme tout acte médical, il y a des effets secondaires,des risques de complication et surtout des inconvénients.

 

La péridurale nécessite quelques précautions

Vous êtes nombreuses à vouloir accoucher sans douleur et la péridurale le permet très bien. Cependant, elle ne peut être effectuée systématiquement et comporte certains inconvénients. Par exemple, la péridurale ne marche pas à tous les coups. Son efficacité varie selon la patiente car la dose normale peut ne pas suffire. Il est aussi important que le produit anesthésiant soit administré avant que votre col ne soit trop dilaté, en gardant en tête que l’injection commence à faire effet un quart d’heure après son administration. D’où l’importance de prévenir bien à l’avance l’éventualité d’une péridurale. Si c’est votre première péridurale, il est bon de savoir que chez certaines personnes, l’espace péridural est divisé par une fine membrane. Ainsi, l’injection n’aura d’effet que d’un côté. Il faudra alors procéder à deux injections. Vous saurez que l’anesthésie commence à prendre effet quand vous aurez une impression de jambes lourdes. Vous ne ressentirez plus le besoin de pousser, ce qui pourrait obliger votre médecin à utiliser les forceps pour extraire votre bébé.

 

Voir Aussi

Quels sont les effets secondaires et les risques d’une péridurale ?

Les accidents suite à une péridurale sont très rares, toutefois, il serait dangereux de ne pas les considérer. Insistons quand même sur le fait que ces phénomènes sont vraiment rarissimes. Par exemple, il est possible qu’une péridurale soit la cause d’un arrêt cardiaque ou de convulsions. Il peut arriver que la patiente ne retrouve pas ses sensations et soit atteinte de paralysie permanente. Quand les effets de la péridurale s’estompent, des migraines peuvent être ressenties. Les muscles de votre dos ne sont plus tendus par le poids de votre enfant, et la douleur due au relâchement peut faire souffrir. Mais cela est rarement associé à la péridurale. Toutefois, il est important de savoir qu’il y a certaines situations qui ne permettent pas la péridurale. Par exemple, il est important que la peau de votre dos soit nette (sans eczéma ni tatouage) et que votre température n’excède pas 38°C. Sauf pour certains effets secondaires minimes, la péridurale est souvent pratiquée et les mauvaises surprises sont très rares. Il s’agit simplement d’engourdir la partie inférieure du corps, et de rester consciente.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire