Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Lutter contre les jambes lourdes : quelles astuces ?

  • Comment reconnait-on les symptômes liés aux jambes lourdes ? 
  • J'ai les jambes lourdes enceinte, pourquoi ?
  • Problème de circulation sanguine dans les jambes, est-ce dangereux enceinte ?
  • Enceinte est-ce que j'ai le droit aux veinotoniques si j'ai les jambes lourdes ?
  • Est-ce que j'aurai les jambes lourdes à nouveau après l'accouchement ?
  • Jambes lourdes dès le début de la grossesse, c'est possible ?
  • Quelle est la bonne manière de surélever ses jambes la nuit pour calmer des jambes lourdes ?
  • Quand dois-je m'inquiéter ?
  • Mes jambes me font vraiment mal, que dois-je faire ? 
  • Jambes lourdes, comment prévenir le phénomène et l'éviter ?
  • On fait du sport pour combattre les jambes lourdes
  • On adopte la douche écossaise, c'est quoi ? 
  • On évite la chaleur
  • On se tartine de crème mais on la choisit avec son professionnel médical
  • On évite la station debout
  • On met des vêtements amples
  • On s’habille avec des bas et collants de contention
  • On va voir le médecin

Souvent synonyme de troubles de la circulation gênants et douloureux, le syndrome des jambes lourdes arrivent souvent enceinte. Oui, la grossesse charrie son lot de désagréments : fourmillements dans les jambes, gonflements, œdèmes, varices, autant de symptômes qui font leur apparition au fil des mois et au fur et à mesure que vous vous arrondissez. La fatigue et la chaleur au retour des beaux jours venant se rajouter à cette sensation de lourdeur, les risques de phlébite (formation d’un caillot dans une varice) ne sont pas inexistants si vous ne prenez pas assez soin de vos gambettes. Delphine Ollive, gynécologue-obstétricienne, le docteur Jean Lavaud du Comité National de l’Enfance et Céline Rumi, sage-femme, vous proposent des solutions pratiques et efficaces pour soulager vos maux.

Comment reconnait-on les symptômes liés aux jambes lourdes ?

Les symptômes liés aux jambes lourdes enceinte sont :

  • Des impatiences ressenties dans les jambes (surtout en fin de journée)
  • Des œdèmes des membres inférieurs (gonflement des chevilles, traces de chaussettes)
  • Des varicosités (veines superficielle qui éclatent)
  • Une peau légèrement marbrée (petites taches blanches)

J’ai les jambes lourdes enceinte, pourquoi ?

Les causes sont multiples. Elles peuvent être liées à :

  • L’influence de la progestérone provoquant une dilatation veineuse. Les veines sont plus fragiles et moins élastiques, il y a hyper-coagulation du sang.
  • L’accroissement de la masse sanguine de 40%, c’est lié à la croissance du placenta et du fœtus.
  • La compression de la veine cave inférieure due à l’augmentation du volume utérin.

Problème de circulation sanguine dans les jambes, est-ce dangereux enceinte ?

Oui en effet, il faut toujours se faire suivre afin de vérifier des risque de varices, des risques de phlébite ou d’hémorroïdes car il est possible d’en avoir enceinte.

Enceinte est-ce que j’ai le droit aux veinotoniques si j’ai les jambes lourdes ?

Oui si les autres méthodes n’ont pas marché (activité physique, bonne hydratation, port de bas de contention). Notez que les veinotoniques sont vraiment efficaces associés à une contention (comme les bas ou les collants de contention).

Est-ce que j’aurai les jambes lourdes à nouveau après l’accouchement ?

Ces phénomènes peuvent durer un peu après. 15 jours en moyenne après l’accouchement et parfois durant toute la durée de l’allaitement du fait des hormones.

Jambes lourdes dès le début de la grossesse, c’est possible ?

Oui, la cause est hormonale.

Quelle est la bonne manière de surélever ses jambes la nuit pour calmer des jambes lourdes ?

Il faut les surélever de 10 à 15 cm en mettant si possible quelque chose sous le matelas ou les pieds du lit.

Quand dois-je m’inquiéter ?

Oui si vous avez des gros œdèmes, des douleurs, une rougeur, des jambes chaudes.

Mes jambes me font vraiment mal, que dois-je faire ?

Il faut aller consulter votre professionnel médical qui fera un premier diagnostic et vous orientera ou non chez un phlébologue et vous fera passer des examens.

Jambes lourdes, comment prévenir le phénomène et l’éviter ?

La meilleure des prévention contre les jambes lourdes c’est de :

  • Bouger, de marcher, de faire de la natation, du yoga…
  • D’éviter les talons et les postures assises jambes croisées
  • Surélever les jambes
  • Limiter le prise de poids avec une alimentation équilibrée
  • D’apporter suffisamment de vitamines C, E, de sels minéraux et de zinc à votre corps
  • D’avoir une bonne hydratation(1,5 L d’eau par jour)
  • Porter des bas ou des chaussettes de contention
  • Masser vos les jambes de la cheville à la cuisse et de vous passer un jet d’eau fraîche le soir
  • D’utiliser des veinotoniques si vous avez une très mauvaise circulation (après un avis médical du professionnel de santé qui vous suit car seul lui a le droit de vous prescrire des médicaments. L’automédication enceinte est interdite).

On fait du sport pour combattre les jambes lourdes

Attention, il ne s’agit pas de pratiquer du sport de façon intensive. N’allez pas non plus courir un marathon. En revanche, essayez de marcher et de nager un peu, dans la mesure du possible et sans aucune contre-indication médicale. La natation, avec son effet relaxant, favorise la sensation de légèreté et vous procure un sentiment de bien-être. Renseignez-vous auprès de votre piscine. Il existe des cours d’aquagym uniquement destinés aux femmes enceintes. Si vous n’aimez pas nager, vous pouvez également marcher dans l’eau, en rivière ou au bord de la mer, le but étant de booster le retour veineux.

On adopte la douche écossaise, c’est quoi ?

Rien de tel pour raffermir et dynamiser vos gambettes que de terminer votre toilette par une douche bien froide comme expliqué plus haut dans nos conseils de prévention, du bas vers le haut des jambes. Certes, il vous faudra serrer un peu les dents mais c’est pour la bonne cause.

On évite la chaleur

Protégez-vous du soleil au risque de voir apparaître ces fameuses tâches brunes nommées masque de grossesse. Selon Delphine Ollivie, gynécologue-obstétricienne, il n’y a pas de recette miracle, mise à part la patience. Le masque de grossesse disparaîtra dès que bébé aura pointé le bout de son nez. En attendant, la peau plus sensible et fragile en raison des bouleversements hormonaux doit être protégée par de la crème solaire indice 50 avant toute exposition au soleil. Choisissez une crème bien adaptée à votre peau. Pour cela, il vaut mieux vous renseignez auprès de votre dermatologue et de votre pharmacien pour voir si la composition des crèmes est adaptée aux femmes enceintes.

On se tartine de crème mais on la choisit avec son professionnel médical

Renseignez-vous auprès de votre médecin traitant ou de votre dermatologue. Il existe pléthore de crèmes pour lutter contre les varices, les douleurs et les jambes lourdes. Regardez du côté des médecines douces, de l’homéopathie ou de la phytothérapie, toujours avec avis médical. Dans son ouvrage 9 mois sans médicaments, Christelle Mosca Ferazza, entourée de plusieurs médecins, gynécologues et homéopathes, conseille l’utilisation de gélules d’hamamélis et de vigne rouge, avec l’accord de votre médecin. L’hamamélis, qui répond également au doux nom de « noisetier des sorcières », est un arbuste originaire de Virginie aux États-Unis. Il contient des tanins et une huile essentielle qui en fait le remède souverain contre les insuffisances veineuses.


On évite la station debout

Ne restez pas à faire du sur place. Songez aux caisses réservées aux femmes enceintes lorsque vous devez faire vos courses. Il n’y a rien de plus désagréable que de devoir jouer les piquets de grue avec son caddie chargé.

On met des vêtements amples

Oubliez le jeans slim dernier cri qui vous comprime les jambes. Adoptez des vêtements plus amples et confortables. Ils vous laisseront ainsi libre de vos mouvements.

On s’habille avec des bas et collants de contention

Si toutes ces solutions demeurent insuffisantes, les bas et les collants de contention restent des remèdes appropriés dans le traitement de l’insuffisance veineuse. Esthétiques, aujourd’hui ils se déclinent dans une large gamme de coloris.

On va voir le médecin

Si malgré toutes ces solutions, la douleur persiste, consultez votre médecin. Ce dernier pourra vous prescrire des veinotoniques (phlébotropes ou phlébotoniques), qui renforcent le tonus des veines.

Sources :

Ameli.fr

Vidal

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire