Pour ou contre l’accouchement déclenché ?

La naissance de bébé n’arrive pas obligatoirement par surprise. En effet, elle peut aussi être programmée. Actuellement, 20% des accouchements en France sont déclenchés pour des raisons médicales ou de convenance (quand la date est fixée pour des raisons d’organisation). Alors que penser de l’accouchement déclenché ? Doit-on être plutôt pour ou contre ? Neuf Mois fait le point.

 

Les arguments pour

 

– Un accouchement peut être déclenché pour des raisons pathologiques :

Chez la maman : hypertension, rupture de la poche des eaux, diabète, pré-éclampsie sévère.

Chez le bébé : terme dépassé, retard de croissance, anomalies du rythme cardiaque.

 

– Un accouchement peut être programmé pour des raisons de confort :

En choisissant le jour de son accouchement, la maman peut ainsi prendre toutes ses dispositions, comme faire garder l’enfant aîné. Si le papa n’est pas souvent à la maison (militaire, etc.), connaître le jour de la naissance de son bébé lui permettra d’être présent.


Enfin, si la future maman vit loin de la clinique (à la montagne ou sur une île), un accouchement déclenché lui permettra d’être sûre d’arriver « à temps ». Adieu l’angoisse !

 

Voir Aussi

Les arguments contre

 

– Un accouchement déclenché n’est pas de tout repos pour la future maman puisqu’il serait encore plus douloureux qu’un accouchement naturel. En effet, le déclenchement peut entraîner un travail beaucoup plus long, des contractions extrêmement douloureuses, un recours plus fréquent des forceps, un taux de césarienne plus élevé et l’apparition d’effets secondaires liés aux médicaments utilisés pour déclencher le travail.

 

– Bébé n’est pas en reste puisque le déclenchement hâte sa venue alors que celui-ci n’est pas prêt. Cela contrarie forcément le processus de maturation de tout son organisme. Finalement, un accouchement programmé revient à forcer à naître son enfant. Pas terrible…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire