Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » PlongĂ©e dans un coma artificiel depuis septembre, la petite Marwa se rĂ©veille enfin…

PlongĂ©e dans un coma artificiel depuis septembre, la petite Marwa se rĂ©veille enfin…

Le 25 septembre dernier, l’hĂŽpital de la Timone, Ă  Marseille, accueillait la petite Marwa. ÂgĂ©e d’un an, la fillette avait Ă©tĂ© placĂ©e dans un coma artificiel, Ă  la suite d’un enterovirus, une maladie causant de sĂ©vĂšres troubles neurologiques et la dĂ©faillance de certains de ses organes, dont le cƓur. Le pĂšre de la petite, Mohamed Bouchenafa, s’est alors engagĂ© dans un bras de fer avec l’hĂŽpital, saisissant la justice, afin que l’Ă©tablissement de santĂ© continue les soins sur sa fille alors que l’hĂŽpital souhaitait la dĂ©brancher. Ce 24 novembre, la petite puce s’est rĂ©veillĂ©e, nous informe Le Parisien…

L’hĂŽpital souhaitait dĂ©brancher la petite Marwa

Le 4 novembre dernier, l’hĂŽpital de la Timone a fait part de son souhait, lors d’une rĂ©union de son comitĂ© d’Ă©thique, d’arrĂȘter les soins de la petite Marwa. La petite est placĂ©e sous appareil respiratoire et dans un coma artificiel, et les professionnels de santĂ© n’avaient plus espoir qu’elle se rĂ©veille. L’une des avocates de l’Assistance publique-HĂŽpitaux de Marseille (AP-HM), Me Christel Schwing avait alors expliquĂ© dans un communiquĂ© : « Cette patiente ne pourra pas garder longtemps son appareil respiratoire. À terme, il faudra une trachĂ©otomie. C’est une opĂ©ration lourde, avec un taux de mortalitĂ© de 20 % et des complications qui peuvent ĂȘtre trĂšs sĂ©vĂšres. » Pour les mĂ©decins de l’AP-HM, ce serait alors de l’acharnement thĂ©rapeutique.

Mais les parents de la fillette Ă©taient contre cet avis. Pour eux, voir leur fille cligner des yeux et bouger Ă©taient des signes d’espoir. Son pĂšre a alors dit qu’il fallait « lui donner du temps ». Pour se faire entendre, Mohamed Bouchenafa a alors saisi la justice. Et le tribunal administratif de Marseille s’est rangĂ© aux cĂŽtĂ©s de l’avis du pĂšre, en ordonnant le mercredi 18 novembre Ă  l’hĂŽpital en question de poursuivre les soins du bĂ©bĂ©, en attendant une expertise. Le tribunal administratif s’est prononcĂ© en faveur de la demande du pĂšre car il considĂšre que « de nombreuses incertitudes demeurent sur la pathologie initiale de l’enfant, sur les sĂ©quelles dont elle est atteinte, sur les examens pratiquĂ©s et sur son Ă©tat actuel. » À savoir, les parents de la petite Marwa ont lancĂ© une pĂ©tition sur Internet afin que l’hĂŽpital ne la dĂ©branche pas. À ce jour, la pĂ©tition compte 112 275 signatures ! Un bel Ă©lan de solidaritĂ© s’est formĂ© autour de cette famille.

La petite s’est rĂ©veillĂ©e de son coma artificiel

L’Ă©quipe des experts, composĂ©e de deux neurologues et d’un neuropĂ©diatre, ont alors deux mois pour dire si l’hĂŽpital de la Timone doit arrĂȘter, ou non, les soins de Marwa. Et il semblerait que la fillette commence Ă  aller mieux. Sur une vidĂ©o partagĂ©e sur la page Facebook de la famille, « Jamais sans Marwa », on voit la petite puce rĂ©veillĂ©e… De l’espoir pour cette famille en dĂ©sespoir. En lĂ©gende de la vidĂ©o, le pĂšre a par ailleurs Ă©crit : « Ma Marwa d’amour, tu me manques mon ange, continue de te battre ma chĂ©rie, je t’aime trop. »

La famille espĂšre alors que Marwa sera bientĂŽt de retour au foyer familial, oĂč sa sƓur jumelle Safa, ses parents, ses frĂšres et sƓurs l’attendent avec impatience. EspĂ©rons que ce cauchemar prendra bientĂŽt fin pour cette famille…

À lire absolument

Laisser un commentaire