En train de lire
Pilule contraceptive

Pilule contraceptive

Qu’est-ce que la pilule contraceptive ?

La pilule, moyen de contraception le plus utilisé en France, est une méthode contraceptive hormonale qui modifie les taux d’hormones chez la femme, empêchant ainsi la libération d’ovules par les ovaires.

Pourquoi la pilule contraceptive est-elle importante ?

La pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en France, puisque plus de 41% des Françaises y ont recourt. Parmi elles, il y a les mineures de 15  à 18 ans qui peuvent l’obtenir gratuitement. La prescription est confidentielle et protégée par le secret professionnel.

Mais que fait la pilule ? Celle-ci remplace le cycle naturel de la femme par un cycle artificiel. Les ovaires cessent ainsi de libérer des ovules, rendant impossible l’ovulation et la grossesse. La glaire cervicale s’épaissit, barrant la route aux spermatozoïdes. Il faut toujours prendre la pilule à la même heure et ne pas prendre n’importe quelle pilule en cas d’oubli. Elle est à choisir avec un professionnel de santé.

En savoir plus sur la pilule contraceptive

Dans 99,7% des cas, la pilule empêche l’arrivée d’une grossesse. Pour cela, il faut que cette dernière soit correctement utilisée. Elle permet également de régulariser les règles et de les rendre parfois moins abondantes en diminuant les saignements et la plupart du temps, moins douloureuses. De plus, il est très important de savoir que la pilule ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Elle peut également provoquer des effets secondaires comme des nausées, des maux de tête, des saignements entre les règles… Certaines pilules sont compatibles avec l’allaitement, d’autres non. Si vous fumez ou si vous devez rester alitée longtemps, certains produits (générations 3 et 4) ne vous seront pas prescrits en raison du risque de thrombose veineuse que ces molécules présentent. Dans certains cas (40 ans et plus, tabagisme, pathologies cardiovasculaire ou hépatique, cancers, la pilule contraceptive peut être contre-indiquée et, dans ce cas, il faut alors envisager d’autres modes contraceptifs.


En cas de rapports non protégés, il est possible de prendre une contraception d’urgence. Cette pilule dite « du lendemain » doit être ingérée dans un délai de 72 h maximum après le rapport sexuel non protégé. Il existe deux  produits : le lévonorgestrel (Norlevo) et l’ulipristal (EllaOne), plus récent et plus efficace car l’ulipristal (EllaOne), pris dans les 24h qui suivent le rapport non protégé, divise le risque de grossesse par six alors que le lévonorgestrel (Norlevo) le divise par 2. Mais l’ulipristal est contre-indiqué en cas d’allaitement contrairement au lévonorgestrel. A savoir : l’ulipristal diminue l’efficacité des contraceptions estroprogestatives et progestatives pures, donc il faut toujours utiliser des préservatifs jusqu’aux règles suivantes, si on en a pris pour compenser un oubli de pilule. Ces deux « pilules du lendemain » sont disponibles en vente libre en pharmacie (gratuites pour les mineures), mais son usage ne doit pas être régulier.

 

Voir Aussi

Un peu de lecture sur la pilule contraceptive

Avoir un bébé après la pilule ?

Contraception après bébé : la pilule, j’oublie ou pas ?