Neufmois.fr » La CommunautĂ© » Pourquoi allaiter mon enfant me paraissait comme une Ă©vidence

Pourquoi allaiter mon enfant me paraissait comme une Ă©vidence

Bonjour la communautĂ© Neuf Mois, moi c’est Amandine et maman d’une merveilleuse petite Charlotte. AprĂšs 6 ans d’essais pour avoir un enfant, dĂšs que j’ai su que j’étais enceinte, j’ai dĂ©cidĂ© de l’allaiter car cela me paraissait ĂȘtre une Ă©vidence, un dĂ©sir plus que naturel, comme un besoin pour moi.

Je me suis informĂ©e avant d’allaiter mon bĂ©bĂ©

J’avais prĂ©vu de l’allaiter seulement un mois par peur d’attraper des mastites, du muguet, des crevasses ou encore d’avoir les canaux bouchĂ©s
 Ma mĂšre n’ayant pas allaitĂ©, Ă  cause de certains de ces mythes sur l’allaitement et du manque d’information de l’époque (je suis nĂ©e en 1984), elle ne pouvait pas vraiment m’apporter son expĂ©rience. Je me disais que cela devait ĂȘtre trĂšs compliquĂ©, plein de difficultĂ©s, et pourtant. Cela fait plus de 8 mois que je donne le sein Ă  ma fille pour mon plus grand bonheur et le sien, et tant que je peux lui apporter tous les bienfaits de mon lait maternel, je continuerai pour elle, peu importe la fatigue, mes besoins, l’allaitement est aussi un don de soi. Je n’ai pas eu de problĂšmes car je me suis beaucoup renseignĂ©e pendant la grossesse et aprĂšs sa naissance, pas auprĂšs de professionnels de santĂ©, car peu sont trĂšs bien formĂ©s Ă  l’allaitement je trouve, mais grĂące Ă  un groupe Facebook de plus de 10 000 membres (Allaitement ATCE), remplis de mamans qui conseillent et de consultantes en lactation, La Leche League ou IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant). Je n’ai jamais rencontrĂ© de personnes contre et je n’ai jamais eu de rĂ©flexions nĂ©gatives, pourtant j’ai allaitĂ© dans les lieux publics : salles d’attente, coiffeur, concessionnaire automobile, plage, restaurant, centre commercial, lieux touristiques, mariage
.mais si moi je n’en ai pas eu, d’autres personnes en sont hĂ©las victimes. Aujourd’hui, les gens doivent comprendre que donner le sein Ă  son enfant est une chose naturelle qui doit ĂȘtre mise en avant.

Mes dĂ©buts difficiles avec l’allaitement

Par contre, j’ai rencontrĂ© de nombreux doutes, le premier Ă  la maternitĂ© quand la pĂ©diatre m’a conseillĂ© d’espacer les tĂ©tĂ©es, toutes les 3 heures alors que c’est Ă  la demande selon les consultantes. Je n’ai jamais Ă©coutĂ© ces recommandations, d’ailleurs Ă  la maternitĂ© chaque sage-femme allait de leur avis et conseils sur l’allaitement et c’est trĂšs dĂ©routant au dĂ©but d’avoir de nombreux sons de cloche, on peut ĂȘtre vite perdu si on est mal renseignĂ© ou pire, cela peut mettre un terme au projet d’allaitement de la maman. Puis sont arrivĂ©s les pics de croissance, le doute de manquer de lait ou qu’il ne soit pas assez nourrissant. Et bien plus tard est survenu le retour de couches, au 4Ăšme mois d’allaitement avec la baisse de lactation qu’il engendre, et du coup chaque mois au retour de rĂšgles, ainsi que le passage en autocrine, oĂč l’on a l’impression de ne plus avoir de lait car il n’y a plus les montĂ©es caractĂ©ristiques du dĂ©but. Heureusement mon mari Ă©tait lĂ  pour m’épauler, m’écouter et me redonner confiance, ça aussi c’est trĂšs important le soutien de l’entourage.

Mes conseils aux futures mamans Ă  propos de l’allaitement

Si je peux conseiller d’autres mamans, n’hĂ©sitez pas à écouter votre instinct, vous seule savez ce qui est le mieux pour votre enfant. N’abandonnez pas, le rĂ©sultat en vaut vraiment la chandelle. Je ne regrette pas tous les « sacrifices », les repas froids, se coucher le ventre vide, les nuits entrecoupĂ©es, cela peut faire sourire mais ça fait partie du choix d’allaiter. Rassurez-vous, vous serez vite comblĂ©es de cĂąlins, de regards d’amour, de sourires, et rien n’est plus important que la fiertĂ© de nourrir son enfant et de le voir s’épanouir grĂące Ă  vous.

À lire absolument