Neufmois.fr » La CommunautĂ© » Ma journĂ©e de la femme… Enceinte !

Ma journĂ©e de la femme… Enceinte !

Aujourd’hui c’est la journĂ©e de la femme alors j’ai dĂ©cidĂ© de ne rien faire, ou plutĂŽt de m’occuper de moi  et de me faire plaisir.

Ça commence par le petit dĂ©jeuner au lit. Évidemment monsieur ne sait pas que c’est la journĂ©e de la femme, il se rĂ©veille , je prĂ©texte alors quelques nausĂ©es :« Mon amour, tu sais je me sens pas trĂšs bien, il faudrait mieux que je mange quelque chose dans mon lit avant de me lever… » Comme ce n’est pas dans mes habitudes, il me jette un regard suspicieux et lance un « bien sĂ»r mon amour » avant de se diriger  illico vers la cuisine. « Et n’oublie pas mon cƓur, le jus d’orange, je l’aime pressĂ©, et puis tu sais c’est tellement bon pour la santĂ© du bĂ©bé » Ok je sais c’est un peu nul d’utiliser son enfant mais bon une fois, ça passe, non ?  La journĂ©e commence bien. Je suis plutĂŽt fiĂšre de moi.

Aujourd’hui, j’ai vraiment dĂ©cidĂ© de profiter de mon statut de femme enceinte. Je file faire quelques emplettes au super marchĂ© du coin et j’en profite pour griller tout le monde dans la queue. Je prends le bus alors que je suis Ă  2 minutes de chez moi juste pour piquer une place assise Ă  quelqu’un. Oh que ça  fait du bien de sentir qu’on a des privilĂšges ! Et que ça fait du bien de voir les gens en pleine chaleur , souffrir en silence. Oui, on vous a jamais dit qu’une femme enceinte pouvait ĂȘtre trĂšs mauvaise!

À midi , ma voisine vient dĂ©jeuner Ă  la maison, mais pas question de faire la cuisine donc on commande des pizzas. Ok je reconnais, c’est pas ce qu’il y a de plus Ă©quilibrĂ© mais l’important est de se faire plaisir sans culpabiliser non ? AprĂšs avoir englouti les pizzas, impossible de se lever, je veux dire avec les kilos en trop, plus ce que je viens d’avaler , j’ai besoin d’un petit moment avant d’ĂȘtre d’attaque. Et puis c’est bien connu , une femme enceinte a besoin de repos.  Alors je me repose en regardant des clips nullissimes Ă  la tĂ©lé . J’ai l’impression d’avoir 15 ans, c’est gĂ©nial !

En milieu d’aprĂšs-midi on dĂ©cide de faire une petite virĂ©e shopping, pas trop loin de la maison histoire de ne pas trop se  fatiguer (moins on en fait…). Je flash sur des escarpins rouges vernis canons. Ils me vont, heureusement j’ai pas encore les pieds gonflĂ©s. Et puis dans quelques mois, je ne verrais plus mes pieds, alors autant en profiter tant que je les vois, non ?

À 18h , ma meilleure amie vient prendre  un petit apĂ©ro . . Moi je me fais donc un petit cocktail avec ce que je trouve chez moi de non alcoolisĂ©, c’est Ă  dire de la limonade et du citron, histoire de faire un Gin Tonic sans alcool et elle sirote un verre de champagne. Bon ok j’avoue je trempe juste mes lĂšvres dans son verre mais juste pour goĂ»ter. Allez promis, je recommencerai plus.

Je dĂ©cide ensuite de me dĂ©tendre (car il faut bien l’avouer ma journĂ©e a Ă©tĂ© Ă©puisante), de me faire couler un bon bain avec plein de mousse (mon moment dĂ©tente prĂ©fĂ©rĂ©), je branche mon iPod sur les enceintes et AdĂšle chante Rolling in the deep Ă  fond dans la salle de bain. Je me laisse lentement bercer par sa voix enivrante, bĂ©bĂ© bouge, il a l’air d’apprĂ©cier aussi. J’adore ce moment !

Le claquement de la porte me tire de mes pensĂ©es, c’est mon homme qui rentre. Rien n’est prĂȘt pour le dĂźner, de toute façon le frigo Ă©tait vide. Le problĂšme c’est que lĂ , tout de suite maintenant, j’ai une envie de fraises. Rien que des fraises, je ne pourrai rien avaler d’autre. Alors j’affiche mon plus beau sourire et je demande gentiment Ă  mon homme d’aller m’en chercher. Mais comme il ne rĂ©agit pas je lance « Allez, stp, en plus c’est la journĂ©e de la femme aujourd’hui, tu pourrais faire un effort ! », et toc ! Le voilĂ  qui remet son manteau pour ressortir. AprĂšs tout on  a pas le droit de contrarier une femme enceinte si fragile…

De retour avec une assiette de fraises dans la main, un tube de chantilly dans l’autre il me dit « Madame est servie ». Et c’est Ă  ce moment lĂ  que j’ai une envie soudaine de lui sauter dessus. Et oui je fais partie des femmes enceinte dont la libido est en exergue et mon homme ne s’en plaint pas…Je sors de mon bain en le regardant dans les yeux et me dirige vers la chambre. Il me suit en apportant les petites douceurs avec lui. La fin de l’histoire vous la devinez…

VoilĂ , ma journĂ©e de la femme, elle a bien commencĂ© et elle finit en beautĂ©…

À lire absolument

Laisser un commentaire