Ces signes qu’on envoie à Chéri, quand enceinte, on a besoin d’aide

On a beau être des femmes fortes, avec ce gros et joli bidon, on est un peu débordée… Enceinte, on a besoin d’aide, et c’est souvent Chéri qui accoure tel un super héros pour nous sortir de toutes les situations. Mais comment lui faire comprendre que ça ne va pas ? Attaque directe ou technique des yeux doux ? Nos mamans et futures mamans nous livrent leurs astuces ! Petits signes plus ou moins discrets, elle en transmettent plein à leur amoureux quand, enceintes, elles ont ou avaient besoin d’aide…

 

Régalez-vous, et prenez-en de la graine !

 

Avec mon gros bidon, impossible d’enfiler mes chaussures toutes seules : « Chéri vient m’aider ». Mais quand il y a du monde, j’ai un peu honte… Alors je chante le générique de Franklin pour qu’il sache que j’ai besoin d’aide. Parce que si je sais compter deux par deux je ne sais plus lacer mes chaussures !

 

On avait convenu d’un mot de passe le jour où je sentais que le moment était venu. J’étais tellement angoissée pendant ma grossesse que je l’ai dit 13 fois… Alexandre a bien réagi à chaque fois !

 

J’ai une véritable phobie des piqûres, même pour la péridurale, je ne me sentais pas de le faire. Alors quand le médecin a commencé à nous en parler et que Mathieu a senti que je lui serrais très fort la main tant j’étais stressée, il a de lui-même commencé à parler des autres options avec le docteur.

 

Quand j’ai faim et que je n’ai pas envie de me lever, je fais discrètement remarquer que j’ai la tête qui tourne… Pas très réglo n’est-ce pas ? Mais instantanément, chocolat et brioches atterrissent devant moi ! Merci mon amour !

 

Ce n’est pas très classe, mais comme vous le savez, enceinte on a souvent envie de faire pipi. Quand en promenade, je lance un regard suppliant à mon mari, il comprend sans un mot et nous fait entrer dans le premier café pour que je puisse être soulagée.


 

Enceinte de 8 mois, je veux encore tout faire ! Repeindre le plafond, déplacer l’armoire normande… Un vrai danger public. A la moindre nouvelle idée déco que je trouve, Clément appelle ses copains pour qu’ils viennent m’aider et éviter le carnage.

 

Je suis quelqu’un de très polie habituellement, mais enceinte, j’ai déversé plus d’insultes et d’injures que durant toute ma vie. Le Capitaine Haddock n’aurait pas fait mieux… C’était à chaque fois le signe que quelque chose n’allait pas et mon amoureux débarquait tout de suite pour m’aider !

 

On dit que les femmes ont des envies bizarres durant leur grossesse. J’en ai eu des dizaines de différentes ! Je n’avais qu’à laisser un post-it avec un dessin ou un petit mot à chaque fois que je changeais d’avis et Florent me le ramenait dans la journée. Pas très discret mais efficace !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire