Toc, toc, t’es là ? par Mamour blogue

Quand Mamour blogue, blogueuse fun et sympathique nous parle de ses deux grossesses… Émotion, surprise et surtout humour sont au rendez-vous ! Confidences d’une jeune maman pleine de vie !
J’ai 32 ans, je suis mariée, j’ai un Minus né en avril 2010 et une Craquotte née en janvier 2013. Nous avons emménagé à côté de Bordeaux en 2011, et je suis en congé parental. Ce blog parle de nous, de ce que je fais, ce que je vois, ce que je lis, ce que je teste…de tout quoi!

Ah la grossesse, cette période merveilleuse où la future maman nage dans le bonheur à plein temps, entre nausées, mal de dos, rétention d’eau, bas de contention et kilos en trop ! Cette période bénie où l’on ne peut plus manger nos mets préférés. On bave devant des sushis, on pleure quand le foie gras nous passe sous le nez à Noël… Oui, on pleure, parce qu’on est hyper hormonée et que la moindre petite contrariété déclenche un cataclysme lacrymal…

Oh ça va ! Je rigole ! C’est bien sûr que la grossesse est une période magnifique… (si on fait abstraction de tout ce qui a été dit précédemment). Il y a de très belles choses dans cette période hors normes. La plus belle de toute étant ce ventre qui s’arrondit doucement, puis qui se déforme sous les coups des minuscules pieds de notre bébé tant attendu.

Je pensais, lors de ma première grossesse, qu’il n’y avait pas de plus joli moment que celui où l’on sent pour la première fois son bébé nous placer un crochet du droit dans les côtes. Il est vrai quand même que ce moment est particulièrement émouvant. À partir de cet instant, on prend alors pleinement conscience du fait que nous ne sommes plus seule dans ce corps. En effet, nous nous rendons compte que l’on peut « communiquer » avec ce petit être. Je me souviens que mon fils se déplaçait quand j’appuyais sur mon ventre à certains endroits. Le petit coquin venait repousser ma main. Résultat : j’en ai pleuré d’émotion. C’est sa façon à lui de nous apaiser, de nous dire qu’il est là, qu’il va bien.

 

Ma 2ème grossesse, de nouveaux et beaux moments d’émotions

Dès le début, mon conjoint et moi-même avons essayé de faire comprendre à mon fils qu’il allait devenir grand frère. Il avait alors 2 ans. On lui a lu beaucoup de livres. Mais comment savoir s’il avait vraiment conscience de ce qui se passait derrière mon nombril ? Il est déjà tellement compliqué, pour nous mères, de se rendre compte de ce qu’il se passe, alors pour un tout petit, vous imaginez ? Mon ventre devenait gros. Le loulou disait qu’il y avait sa petite sœur dedans, mais avait-il bien compris que bientôt un bébé en sortirait ? De plus, il semblait que sa sœur était déjà une bien grande coquine. Oui, oui ! A chaque fois que j’essayais de faire sentir à mon bonhomme les coups qu’elle me mettait, elle arrêtait ensuite de bouger ! Et à 2 ans et demi, on n’est pas très patient… Pas question de rester dix minutes à attendre que la demoiselle se décide à tambouriner !

 

Et puis un jour…

Mon fils était assis à côté de moi, sa main sur mon ventre. Je crois qu’il me faisait un câlin. C’est le moment qu’a choisi ma fille pour se manifester… Enfin ! Elle a donné un grand coup pile sous sa main. Il s’est relevé d’un coup, m’a regardée avec des yeux tout ronds, a fixé mon ventre et il a fini par me dire « P’tite sœur ! ». Hourra! J’étais sûre qu’il avait compris. J’ai tellement aimé ce moment, son regard plein d’étonnement…


 

Premier échange entre grand frère et petite soeur

Quelques jours après ce grand moment, ma petite famille et moi-même sommes allés au cinéma. Une grande première pour mon fils ! Nous voulions  y aller tous ensemble avant que le bébé ne naisse. Un peu impressionné, mon amour est venu s’asseoir sur mes genoux pendant le film. Il était tout calme, absorbé par ce qu’il voyait, blotti contre moi. Sa sœur ne devait pas être d’accord, elle s’est alors mise à le pousser à travers mon ventre !Il m’a regardé, encore étonné de ce qui se passait et a appuyé un peu sur mon ventre pour lui répondre… Depuis ce moment-là, mon fils venait régulièrement m’appuyer doucement sur le ventre pour voir si sa sœur voulait bien s’amuser avec lui. La plupart du temps, elle le gratifiait d’un joli coup. Il était tout content…Il venait même poser des petits objets sur mon ventre pour voir si elle était capable de les faire tomber en mettant des coups… Qu’est-ce que ses expériences m’ont fait rire !

Oui… La grossesse est loin, très loin d’être une partie de plaisir mais il y a vraiment des moments magnifiques, des moments qui resteront gravés dans ma mémoire. Ce souvenir est sans aucun doute le plus beau de ma deuxième grossesse…

http://mamourblogue.fr 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire