Neufmois.fr » Grossesse zen » Droit et argent » Des aides pour les modes de garde

Des aides pour les modes de garde

Faire garder son bĂ©bĂ© peut s’avĂ©rer une vĂ©ritable galĂšre mais ces difficultĂ©s peuvent ĂȘtre attĂ©nuĂ©es par quelques avantages accordĂ©s notamment par la Caisse d’allocations familiales (CAF).

 

Les aides accordées pour une assistante maternelle

Les aides de la Caisse d’allocations familiales (CAF) revĂȘtent deux formes. La premiĂšre consiste en une exonĂ©ration, pour les parents employeurs, de la totalitĂ© des cotisations sociales pour chaque enfant gardĂ© (sous condition de ressources). Dans le cadre de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) , le complĂ©ment de libre choix du mode de garde permet une crise en charge partielle de la rĂ©munĂ©ration en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants. Un minimum de 15% du salaire reste Ă  votre charge. Certains comitĂ©s d’entreprise accordent une aide pouvant aller jusqu’à 1900€ par an. Enfin une rĂ©duction d’impĂŽts Ă©gale Ă  25 € du montant des dĂ©penses rĂ©elles, plafonnĂ©es Ă  2300 € par enfant de moins de 7 ans est possible.

 

Les aides accordées pour la nounou à domicile

Le complĂ©ment de libre choix du mode de garde de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) peut couvrir jusqu’à 50 % des cotisations sociales dans la limite de 382 € par mois jusqu’aux 3 ans de l’enfant et de 91 € par mois de 3 Ă  6 ans. La PAJE propose aussi une prise en charge partielle de la rĂ©munĂ©ration. On peut Ă©galement dĂ©duire de nos impĂŽts une partie des dĂ©penses supportĂ©es. Les familles parisiennes peuvent demander Ă  la mairie de leur arrondissement l’allocation « petit enfant » qui comble la diffĂ©rence entre le salaire de la nourrice et le prix d’une place en crĂšche pour les enfants de moins de 3 ans.

 

Les aides pour la crĂšche

Aucune aide directe n’est accordĂ©e aux parents. Pour calculer la participation, il faut prendre le nombre annuel d’heures de garde dont nous avons besoin, puis diviser les ressources annuelles par 12, multiplier par le taux d’effort (0,06 % pour un enfant, 0,05 % pour deux, 0,04 % pour trois et 0,03 % pour quatre), et multiplier le rĂ©sultat obtenu par le nombre annuel d’heure de garde divisĂ© par 12. Bon courage !



À lire absolument