Quelles activités sportives pratiquer à la montagne pendant la grossesse ?

Vous êtes enceinte et vous vous demandez si vous pourrez profiter de votre séjour à la montagne sur les pistes de ski ? Si certains médecins déconseillent toutes pratiques sportives en hauteur, d’autres en revanche les autorisent jusqu’à un certain stade de la grossesse. Mais le plus important est de s’assurer que le fœtus reçoive suffisamment d’oxygène.

Montagne et grossesse, quels dangers ?

Les futures mamans peuvent-elles s’offrir quelques tours de pistes de ski à la montagne ou encore faire une ballade avec des raquettes ? Les avis divergent mais tous s’accordent à dire qu’il faut penser à l’oxygénation du fœtus. Selon les spécialistes des sports d’hiver, les activités sportives en altitude sont déconseillées au dessus de 2 000 mètres pour les femmes enceintes. A cette altitude, l’oxygène se raréfie et le fœtus peut en souffrir Par contre, en dessous de cette hauteur, vous pouvez vous adonner à un sport mais en respectant scrupuleusement les règles de prudence. Le plus important est de faire de sorte de ne pas être trop essoufflée, ce qui serait encore une fois signe d’un manque d’oxygène. Notez bien que le ski alpin est à proscrire formellement au-delà du quatrième mois et le ski de fond au-delà du sixième. Mais la plupart des gynécologues découragent les futures mamans de skier dès qu’elles prennent connaissance de leur grossesse, afin d’éviter tout risque de chute ou de collision.

Enceinte, pas de ski ni de luge

Les mamans qui ont déjà vécu cette expérience soulignent toutes qu’elles ont préféré écouter les conseils de leurs médecins et ne pas se lancer sur les pistes. Il faut savoir mettre dans la balance quelques minutes de plaisir de glisse et les risques de provoquer un accident pour bébé. Alors soyez raisonnable cet hiver d’autant plus qu’il faudra aussi vous méfier de la luge. Les médecins sont contre : la position assise, surtout dépassé le premier trimestre, risque de vous fatiguer les reins et une chute, un choc est toujours possible. En revanche, une ballade à raquettes n’est pas déconseillée, du moment que vous respectez votre rythme et que vous faites en sorte de vous accorder un moment de repos dès que vous vous sentez fatiguée. De plus en plus de stations de ski diversifient leurs activités : promenades en raquettes ou en calèche, découverte de la faune et de la flore en saison hivernale, piscine, fitness (en douceur bien sûr), cinéma, ballade en chiens de traîneau, cours de cuisine… Même si vos activités sont réduites à la montagne, vous pouvez profiter de ce moment pour vous offrir des soins de thalasso thérapie. Les bains bouillonnants ne sont pas contre-indiqués à condition de ne pas diriger le jet sur votre ventre et les massages sont fortement conseillés ! Par contre, il faut rester prudente avec le hammam et le sauna. La chaleur sèche risque de déshydrater davantage votre peau et le hammam occasionne une augmentation de la tension artérielle. Mais vous pouvez tout aussi bien vous amuser à construire des bonhommes de neige et à respirer le grand air en attendant de retrouver la piste de ski. Enceinte, rien ne vous empêche de siroter un bon chocolat chaud en bas des pistes au soleil (attention au masque de grossesse quand même) ou d’emprunter les œufs pour vous offrir un bol d’air pur au restaurant ou au refuge d’altitude !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire