Neufmois.fr » Ma Grossesse » 10 bonnes rĂ©solutions pour le premier trimestre de grossesse

10 bonnes résolutions pour le premier trimestre de grossesse

L’heure est aux bonnes rĂ©solutions de dĂ©but d’annĂ©e. Si vous entamez votre premier trimestre de grossesse, voilĂ  une raison de plus pour cĂ©der Ă  la tradition et promettre, croix de bois, croix de fer, que vous ne dĂ©rogerez pas Ă  ces dix promesses !

 

Je me nourris sainement sans trop de calories

Pendant la grossesse, les besoins Ă©nergĂ©tiques journaliers n’augmentent que de 150 calories soit un yaourt nature et une petite pomme durant le premier trimestre (et de 250 calories et de 300 calories les trimestres suivants). Pas de quoi justifier de faire bombance. En cas de fringale, on commence par boire un grand verre d’eau puis, si cela persiste, par mĂącher un chewing-gum. En gĂ©nĂ©ral, la fringale se fait vite la malle.

Je fais le plein de folates

Et pas seulement en petites gĂ©lules. On trouve la vitamine B9, autre nom de l’acide folique ou folates, dans les lĂ©gumes verts Ă  feuilles notamment. Le brocoli en est particuliĂšrement riche. En soupe, en lĂ©gume vapeur, c’est un aliment vedette du premier trimestre de grossesse. Pour info, une carence en folates peut ĂȘtre source de malformations chez le fƓtus, notamment le spina bifida. Une supplĂ©mentation est prĂ©conisĂ©e car une femme sur deux est en carence et certaines ne mĂ©tabolisent pas correctement l’acide folique au moment de la digestion. Un complĂ©ment alimentaire enrichi en mĂ©tafoline permet de pallier ce dysfonctionnement.

Je m’interdis l’automĂ©dication

Pendant le premier trimestre, les organes de bĂ©bĂ© se forment et des interactions malheureuses peuvent ĂȘtre provoquĂ©es par des actifs mĂ©dicamenteux. Pas d’automĂ©dication : on demande toujours conseil au pharmacien et on se limite Ă  la prescription de la sage-femme ou du mĂ©decin. En cas de doute, on consulte le site du CRAT qui prĂ©cise les risques tĂ©ratogĂšnes.

On consulte une sage-femme libérale

On l’oublie trop souvent mais les compĂ©tences des sages-femmes ne se limitent pas Ă  la prĂ©paration Ă  la naissance : elles sont aussi compĂ©tentes pour assurer le suivi des grossesses physiologiques, dĂ©pister les risques de pathologies et, pour celles qui ont passĂ© un DU d’échographie, effectuer le suivi Ă©chographique. DĂšs le premier trimestre, on peut faire constater sa grossesse par une sage-femme et prendre date pour l’entretien prĂ©natal, qui permet d’aborder toutes les questions en suspens et pas seulement celles d’ordre mĂ©dical : anticipation du mode de garde de bĂ©bĂ©, capacitĂ© Ă  ĂȘtre mĂšre, relation de couple, allocations, aides diverses, importance de la prĂ©paration Ă  la naissance, choix d’une maternitĂ©, projet de naissance


Je consulte une diététicienne en cas de surpoids

Le surpoids est une constante en hausse chez les femmes enceintes et dans la population gĂ©nĂ©rale. Or, un excĂšs de poids peut favoriser l’hypertension artĂ©rielle et le diabĂšte gestationnel. La prioritĂ©, c’est de diminuer les apports de sel pour Ă©viter les ƓdĂšmes et l’hypertension artĂ©rielle. L’apport de glucides doit ĂȘtre aussi bien encadrĂ©, comme celui des lipides. En cas de surpoids, mieux vaut consulter une diĂ©tĂ©ticienne pour Ă©tablir un plan de route diĂ©tĂ©tique et Ă©viter une prise de poids trop importante dĂšs les premiĂšres semaines. Pour info, un surpoids important est un facteur de risque de cĂ©sarienne et de naissance prĂ©maturĂ©e.

Je mise sur l’iode

L’iode joue un rĂŽle important dans le dĂ©veloppement du cerveau du fƓtus. Pour Ă©viter la carence, il faut consommer des produits de la mer bien cuits, des Ɠufs ainsi que du sel iodĂ© sans oublier les laitages. Parfois, le professionnel de santĂ© prescrit une supplĂ©mentation en iode, et cela d’autant plus si on habite dans une rĂ©gion Ă©loignĂ©e de la mer.

Je cible les omega-3

Les lipides sont trĂšs importants pour la formation du systĂšme nerveux du fƓtus et notamment les omega-3. On en trouve dans les poissons gras, comme le maquereau, la sardine, le saumon (Ă  limiter pour cause de pollution par les mĂ©taux lourds). On peut en puiser Ă©galement dans les huiles vĂ©gĂ©tales (colza, olive, noix, lin
). Et dans les fruits olĂ©agineux.

Je m’interdis l’alcool

MĂȘme un petit verre peut faire des dĂ©gĂąts. Impossible de savoir Ă  l’avance comment va rĂ©agir le mĂ©tabolisme. Parfois un simple verre pendant la grossesse peut avoir des consĂ©quences sur le futur bĂ©bĂ©. Le principe de prĂ©caution prĂ©vaut : on s’abstient pour la santĂ© du bĂ©bĂ© et en plus cela permet de maintenir son poids dans les clous. Il existe des boissons pĂ©tillantes sans alcool qui peuvent donner l’illusion d’une boisson de fĂȘte Ă  l’occasion d’un anniversaire par exemple
 La mĂȘme rĂšgle d’éviction totale vaut Ă©videmment pour le tabac et pour toutes les substances toxiques.

Je mets la pédale douce sur les excitants

CafĂ©, thĂ© et coca peuvent augmenter le dĂ©bit cardiaque du bĂ©bĂ© et diminuer notre bonne absorption du fer. Attention aussi Ă  l’excĂšs de boissons sucrĂ©es, aux Ă©dulcorants et notamment la nouvelle boisson au cola aromatisĂ©e Ă  la stĂ©via, relativement calorique (environ 90kcal par canette) et pas si naturelle qu’elle pourrait le faire supposer. De l’eau, Ă©ventuellement aromatisĂ©e avec un filet de citron et une feuille de menthe, des tisanes chaudes ou glacĂ©es sont les boissons Ă  privilĂ©gier au quotidien. Attention aussi aux fruits pressĂ©s, qui peuvent alourdir les apports caloriques de la journĂ©e et contribuer Ă  une prise de poids excessive dĂšs le premier trimestre.

Je tiens compte des risques parasitaires et bactériologiques

ListĂ©riose et toxoplasmose ne sont pas des risques mineurs mĂȘme si le nombre de cas est quasiment anecdotique en France chaque annĂ©e. Mais il suffit d’imaginer ĂȘtre un de ces rares cas, ça calme tout de suite quand on connaĂźt les risques pour le bĂ©bĂ©. Pour se protĂ©ger et protĂ©ger bĂ©bĂ©, on cuit plus qu’à point viande et poisson, on Ă©vite les fromages au lait cru et les charcuteries, on lave soigneusement les fruits et les lĂ©gumes, et, au restaurant ou chez des amis, on Ă©vite les cruditĂ©s et les salades de fruits qui peuvent avoir Ă©tĂ© mal lavĂ©s, ainsi que la vinaigrette, la mayo et la mousse au chocolat qui peuvent contenir un Ɠuf cru. Un peu contraignant mais neuf mois sont vite passĂ©s et avoir un bĂ©bĂ© en bonne santĂ© vaut bien quelques sacrifices, non ?

À lire absolument