L’insémination artificielle (infographie)

Vous avez longtemps essayé de faire un bébé mais sans succès. Après des examens médicaux, votre médecin vous conseille d’avoir recours à l’insémination artificielle.

Insémination artificielle : en quoi ça consiste ?

L’insémination artificielle vous est proposée pour tenter une procréation assistée médicalement. En quoi consiste-t-elle ? Connue comme la méthode la plus courante pour vaincre la stérilité, l’insémination artificielle consiste à injecter des spermatozoïdes, que les biologistes auront au préalable préparés en laboratoire, dans votre utérus le jour où vous ovulerez. Il y a deux types d’insémination artificielle, celle avec les spermes de votre conjoint ou celle avec ceux d’un donneur. La première étape commence au troisième ou cinquième jour de vos règles, avec des injections de médicaments quotidiennes intramusculaires ou sous-cutanées. A partir du dixième jour, on commence à surveiller la stimulation des ovules. Le traitement évoluera en fonction des résultats obtenus. Ce traitement peut être assez lourd à supporter. Certains effets secondaires sont associés à cette technique : troubles de la vision, nervosité, insomnies, bouffées de chaleur, maux de tête et troubles digestifs. Les règles peuvent être plus abondantes et des saignements peuvent se produire entre les règles. Les risques de grossesse multiple  sont également supérieurs de même que le taux de fausses couches spontanées et de grossesses extra-utérines.

 Une technique relativement ancienne


Une fois que les ovules seront prêts, le sperme est recueilli dans un réceptacle stérile. Votre conjoint ou le donneur se sera auparavant abstenu de toute éjaculation pendant deux à six jours. Après recueil du sperme, les spermatozoïdes seront préparés en laboratoire pour être d’une qualité identique à ceux d’un rapport sexuel normal. Après quoi, les spermatozoïdes mobiles et normaux et surtout ceux qui sont aptes à féconder seront sélectionnés. Deux inséminations sont pratiquées par cycle, les spermatozoïdes préparés sont injectés dans l’utérus à l’aide d’une petite sonde introduite dans le col de l’utérus. Une fois l’insémination terminée, vous devrez rester allongée pendant 10 à 30 minutes, avant de reprendre vos activités normalement. En cas d’échec, vos règles arriveront une douzaine de jours après l’insémination. Sinon, un test de grossesse après 18 jours vous confirmera une éventuelle grossesse.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire