Qu’appelle-t-on un bébé médicament ?

Faire un enfant pour en sauver un autre, concept humaniste derrière lequel se cache toute l’ambiguïté du bébé médicament. Le fait de choisir de faire un enfant à cause de ses gènes fait débat mais avant de prendre partie, il convient de comprendre ce qu’est un bébé médicament.

Un bébé médicament, c’est un bébé conçu pour sauver un de ses frères ou sœurs aînés. Ce bébé doit parfois être sélectionné parmi beaucoup d’autres pour que l’opération de sauvetage réussisse. Votre instinct de maman et plus généralement de parent prime dès que votre enfant est en danger, mais jusqu’où irez-vous ? La morale et l’éthique l’emporteront-ils sur des sentiments aussi fort ? C’est toute la difficulté que pose la naissance de ces bébés médicaments . Le premier bébé médicament a vu le jour aux Etats-Unis en 2000. Le petit Adam avait été conçu dans le but d’apporter les molécules nécessaires à la guérison de sa sœur Molly qui souffrait d’une anémie de Fanconi. Ce petit pionnier ouvre ainsi la voie à de nouvelles pratiques qui n’arrêtent pas d’évoluer jusqu’à ce jour. Depuis, les parents d’enfants malades envisagent la venue d’un autre enfant comme une solution à la maladie de leur petit.

Le diagnostic préimplantatoire pour sélectionner un bébé médicament

Pour obtenir un bébé compatible et éviter les risques de rejet… le procédé in vitro. C’est grâce au diagnostique préimplantatoire (DPI) que les médecins arrivent à choisir les embryons les plus aptes. Cette méthode, permise en France depuis 1999, permettait avant tout aux parents de savoir si leur futur petit était porteur d’un gène défectif ou pas. Mais après la naissance du premier bébé médicament, le DPI a revêtu une autre signification.
Une fois que les embryons compatibles étaient choisis et que le bébé
médicament s’avérait viable, les autres embryons pouvaient être détruits. C’est pourquoi la Loi bioéthique d’août 2004 interdit l’utilisation du DPI pour les bébés médicaments.


L’éthique des bébés médicaments
La conception d’un enfant rien que pour en sauver un autre soulève des questions éthiques. Est-ce que cet enfant sera réduit à un simple objet et sera-t-il considéré de la même manière que ses frères et sœurs ? Car la venue d’un enfant est un évènement auquel il faut se préparer, il est important pour les parents de réfléchir à la manière dont ils raconteront les événements à leurs enfants. La destruction des embryons pose aussi la question importante d’à partir de quand un embryon peut-être considéré comme une vie. Le débat n’est pas prêt de s’arrêter.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire