Kyste

kyste-femme-grossesse-neuf-mois

Qu’est-ce qu’un kyste ?

Susceptible de se développer dans n’importe quel organe, un kyste est une cavité contenant une substance, le plus souvent liquide. La très grande majorité des kystes est bénigne et donc non cancéreuse mais il se peut que ces kystes viennent se loger notamment sur les ovaires de la femme ou à l’entrée du vagin et ainsi nécessiter une consultation médicale.

Pourquoi il faut se renseigner sur les kystes ?

Le kyste peut se manifester sous plusieurs formes. Le premier d’entre eux est celui de la glande de Bartholin qui est une forme de kyste retrouvé chez la femme, se manifestant par des tiraillements désagréables au niveau de l’entrée du vagin. Le kyste de la glande de Bartholin est sans gravité et peut toucher les femmes à n’importe quel âge.

Le kyste à l’ovaire, quant à lui, est celui dont les femmes sont le plus souvent atteintes. C’est un problème médical à prendre au sérieux. Environ 5% des femmes sont atteintes au cours de leur vie. Même si la plupart d’entre eux sont sans gravité, il est important de se faire suivre par un gynécologue qui réalisera une échographie pelvienne afin de déterminer la grosseur de la tumeur.

Il existe également des kystes sur le col de l’utérus qui sont très courant après l’accouchement ou après un début de ménopause car la paroi utérine devient plus mince avec l’âge. Il n’y a quasiment aucun symptôme à détecter et il ne représente lui non plus aucun risque pour la santé de la femme. Il en va de même pour le kyste au sein, très facilement détectable, qui ne signifie pas forcément un cancer du sein.


En savoir plus sur le kyste

Il est important de mettre l’accent sur le kyste à l’ovaire car celui-ci est le plus courant chez la femme. D’ailleurs, il en existe deux sortes : les kystes fonctionnels et les kystes organiques. Les kystes fonctionnels surviennent toujours lors de la période d’ovulation et disparaissent en général spontanément. Les kystes organiques, eux, peuvent survenir à tout moment et doivent être retirés s’ils sont trop volumineux. En effet, ils peuvent détruire l’ovaire ou provoquer des douleurs non négligeables. La grosseur est d’ailleurs détectée lors de la première échographie, au début de la grossesse. Néanmoins, si l’on s’aperçoit du kyste au-delà du premier trimestre, il faudra attendre après l’accouchement pour le supprimer.

Un peu de lecture

Tout le détail sur les kystes fonctionnels