En train de lire
Une pétition lancée après l’annonce du report de la réforme sur le congé paternité

Une pétition lancée après l’annonce du report de la réforme sur le congé paternité

La réforme du congé paternité n’aura pas lieu… en tout cas, pas dans l’immédiat. Le Premier Ministre Edouard Philippe a en effet décidé de reporter la réforme du congé paternité, ce qui a eu comme conséquence de faire réagir de nombreuses personnes qui se sont réunies en collectifs pour demander une réforme rapide du congé du second parent.

Pourquoi le collectif demande rapidement une réforme du congé parité ?

Le collectif est composé de 160 personnes parmi lesquelles on trouve des profils variés comme par exemple des sages-femmes, des journalistes, des comédiens, des psychologues…Les raisons pour lesquelles il est impératif de voir changer le congé du second parent sont nombreuses et expliquées dans une pétition dévoilée par le Parisien. Par exemple, la différence de traitement entre un homme et une femme génère des inégalités sociales et salariales. Un employeur préférera sans doute embaucher, à qualités égales, un homme qui ne bénéficie que de 11 jours éventuels de congé paternité plutôt qu’une femme ayant droit à 16 semaines. Les femmes entre 30 et 54 ans subissent d’ailleurs davantage le travail à temps partiel. Réformer le congé du second parent pourrait ainsi mettre fin à ces inégalités mais aussi permettre aux pères de prendre une place essentielle dans les premiers mois de leurs enfants. Le collectif demande que le congé du second parent soit égal à celui du congé maternité, que la personne soit indépendante ou salariée et surtout que ce congé soit obligatoire. Enfin, le collectif souligne que le coût d’un tel dispositif est dérisoire par rapport au coût de l’évasion fiscale.

Et en Europe, comment cela se passe chez nos voisins européens ?

En Europe, il n’y a pas de consensus sur le congé paternité mais de nombreux pays commencent à changer leur législation. Ainsi, cet été l’Espagne a voté l’allongement du congé paternité qui dure désormais autant que celui du congé maternité : 16 semaines. La Suède ou l’Islande sont aussi de fervents acteurs de la parité avec des congés égaux respectivement de 480 jours et 90 jours. L’Autriche fait encore mieux pour le congé du second parent : les hommes peuvent prendre un congé paternité jusqu’à 1 an alors que le congé maternité est toujours égal à 16 semaines. Mauvais élèves, la Grèce et l’Italie ne donnent que deux petits jours de congé paternité.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire