Une deuxième grossesse ? Attention à la prise de poids !

Selon une étude, prendre du poids entre deux grossesses est très mauvais pour la santé du fœtus, mais aussi du nourrisson.

On déteste voir qu’on a pris six kilos sur la balance, c’est pareil en moyenne pour toutes les femmes ! Mais alors qu’avant il fallait seulement sans débarrasser, à présent il va falloir s’en méfier ! Si toutefois vous comptez mettre en place une deuxième grossesse avec Chéri ! Car, selon une étude réalisée par l’Institut Karlinska de Stockholm sous la direction du Professeur Sven Cnattingius, et publiée le 2 décembre dernier dans la revue The Lancet, prendre du poids entre deux grossesses est mauvais pour la santé du fœtus et du nourrisson.

Pour cela, les chercheurs ont mesuré 40 000 Suédoises, et celles qui avaient pris le plus de poids (environ 11 kilos), avaient 55% de risque d’avoir un bébé mort-né. Le risque que ce bébé meure avant l’âge d’1 an était de 29% pour ces mêmes femmes. Dans son rapport, le professeur a alors déclaré : « Environ un cinquième des femmes dans notre étude ont pris suffisamment de poids entre leurs deux grossesses pour accroître leur risque de mettre au monde un enfant mort-né de 30 à 50 % et d’avoir un bébé décédé au cours de sa première année de l’ordre de 27 à 60 %. »

Perdre du poids le plus rapidement possible

Le mieux reste donc de perdre du poids le plus rapidement possible après l’accouchement. Car garder les kilos accumulés pendant la première grossesse est très mauvais pour la santé du fœtus lors de la deuxième grossesse. En effet, il peut y avoir des complications comme des risques d’asphyxie à la naissance, voire pire : la mort subite du nourrisson. Alors hop, après l’accouchement on se repose un peu (oui quand même), on profite de bébé, et quand on commence à parler du deuxième avec Chéri, on se remet au sport, on mange plus équilibré (si tout cela n’est pas déjà fait, bien entendu !)


Les résultats sont stupéfiants ! Les femmes en surpoids qui en ont perdu ensuite durant le suivi ont vu le risque d’avoir un bébé mort-né chuter de 50%. Bon, avec tout ce qu’on a dû se priver durant les neuf derniers mois, et au vu des fêtes de fin d’année qui arrivent, on va attendre un peu avant de programmer le deuxième, hein les filles ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire