En train de lire
Un médecin réalise une opération de la langue sur le mauvais bébé

Un médecin réalise une opération de la langue sur le mauvais bébé

Imaginez un peu : vous venez de mettre au monde votre bébé, vous voilà comblée de joie. Et tout à coup, une infirmière entre dans votre chambre pour vous annoncer que l’opération sur votre petit bout s’est très bien passée. Mais quelle opération ?! C’est ce qui est arrivé à Jennifer Melton, une jeune Américaine originaire du Tennesse, récemment. La raison de cette opération ? Un médecin qui a demandé le mauvais bébé !

Au Centre Médical Universitaire de Lebanon, près de Nashville, Jennifer Melton vient de mettre au monde son petit Nate. On lui enlève son fils, et elle alors qu’il a à faire à un examen de routine. Mais la réalité est toute autre… Interviewée par la chaîne américaine CNN, elle a raconté : « L’infirmière a commencé à me parler de l’opération qu’ils ont réalisé pour lui couper la langue. » En très bonne santé, ce petit bonhomme a pourtant subi une opération appelée frénulectomie.

La frénulectomie, qu’est ce que c’est ?

Cette opération consiste à couper un bout de peau sous la langue du bébé, le frein. Cette procédure se réalise lorsque un lambeau de peau est trop serré et peut causer des problèmes d’alimentation, pour avaler, se nourrir au moment de l’allaitement et également plus tard, mais aussi pour parler.

Le médecin en question (dont le nom n’a pas été dévoilé), a présenté ses excuses. Il a avoué s’être trompé de bébé et a déclaré à CNN : « Heureusement j’ai opéré avec succès l’enfant, même si ce n’était pas le bon ». Une opération qui s’est bien déroulée puisqu’elle ne devait pas avoir lieu ?


Voir Aussi

Quelles conséquences pour Nate ?

A présent, le couple Melton s’interroge sur l’avenir de leur fils, quelles conséquences cette intervention pourrait avoir… Le couple ne compte pas en rester là et a engagé une avocate. Cette dernière s’est d’ailleurs exprimée : « Il n’y a aucune excuse pour opérer un bébé en bonne santé. Il n’y a aucune excuse pour mélanger des bébés à l’hôpital. » CNN a voulu interroger le personnel médical du Centre Médical Universitaire de Lebanon, mardi 9 février 2016, sans succès. On ne se demande pas pourquoi !


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire