Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Un enfant trisomique devient le nouveau visage d’une marque de repas pour bĂ©bĂ©s

Un enfant trisomique devient le nouveau visage d’une marque de repas pour bĂ©bĂ©s

Lucas Warren, un petit garçon d’un an atteint de trisomie 21 est dĂ©sormais le nouveau visage de la marque internationale de repas pour bĂ©bĂ©s Gerber. Il a gagnĂ© un concours rĂ©alisĂ© sur les rĂ©seaux sociaux.

Atteint de trisomie 21, il devient Ă©gĂ©rie d’une marque

La marque amĂ©ricaine choisit chaque annĂ©e depuis 1928 un bĂ©bĂ© pour devenir l’Ă©gĂ©rie de son entreprise. Depuis quelques annĂ©es, c’est sur les rĂ©seaux sociaux que la marque lance son appel Ă  candidature. Et c’est le petit Lucas, atteint de trisomie 21 qui a remportĂ© le titre de « 2018 Gerber Spokesbaby ». Une grande premiĂšre pour l’entreprise qui fait d’un petit bout de chou d’un an atteint de trisomie 21, le nouveau visage de la marque. La marque Gerber a annoncĂ© ce mercredi 8 fĂ©vrier la nouvelle sur son compte Instagram en postant une adorable photo du petit Lucas, originaire de l’Ă©tat de GĂ©orgie. Le marque le fĂ©licite d’avoir remportĂ© cette huitiĂšme Ă©dition de « Gerber baby photo search ». En plus de cela, sa famille et lui remportent environ 41 000 euros.

Congratulations to our 2018 Gerber Spokesbaby Lucas! Welcome to the family Lucas, send him ?love! #AnythingForBaby

A post shared by @ gerber on

Une façon de mettre la lumiÚre sur ce handicap

La photo de Lucas a Ă©tĂ© choisie parmi plus de 140 000 candidatures. Il a attirĂ© l’attention des juges grĂące Ă  son « sourire Ă©clatant ». La marque prouve une fois de plus qu’ils sont fidĂšles Ă  leur intention de promouvoir la diversitĂ©, comme ils le font depuis plusieurs annĂ©es maintenant : « Chaque annĂ©e, nous choisissons le bĂ©bĂ© qui correspond parfaitement Ă  notre marque et cette annĂ©e Lucas correspond parfaitement« , a dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© de presse le PDG et prĂ©sident de Gerber, Bill Partyka. La maman de Lucas est d’ailleurs trĂšs heureuse et souhaite que son fils soit fier de lui et qu’il n’ait jamais honte de son handicap : « Nous espĂ©rons que cette opportunitĂ© mettra en lumiĂšre la maladie et Ă©duque les gens avec acceptation et soutien. Les personnes ayant des besoins spĂ©ciaux ont le potentiel de changer le monde, tout comme notre Lucas« , a-t-elle confiĂ© Ă  la chaĂźne CNN.

 

À lire absolument