Transgenre, cet homme donne naissance à son deuxième enfant après avoir accouché une première fois en tant que femme

La grossesse est une affaire de femme… certes, mais parfois aussi d’homme ! C’est le cas de Kaci Sullivan qui a donné récemment naissance à un petit Phénix alors qu’il était un homme ! Ce jeune papa transgenre réinvente les codes de la grossesse et milite pour que d’autres futurs papas puissent profiter de cet instant exceptionnel sans souffrir des préjugés. Retour sur son histoire…

Une grossesse pas comme les autres

L’histoire de Kaci Sullivan est une histoire peu banale. Ce jeune papa transgenre est né femme et il a été marié pendant quelques temps. Lors de sa première grossesse, Kaci Sullivan ne se sent pas bien dans son corps de femme et il vit très mal cet instant. Quelques mois après la naissance de son premier enfant, il décide de vivre en tant qu’homme et divorce. Il rencontre un peu plus tard une autre personne avec qui il décide d’avoir un second enfant. Son traitement hormonal étant difficile à suivre, il décide de l’arrêter et apprend qu’il est enceint ! Cette deuxième grossesse, en tant qu’homme, même si elle a dérouté certains professionnels de santé, Kaci Sullivan en a profité et est passé au dessus de tout cela. Pendant toute sa grossesse, il a vécu en harmonie avec son corps d’homme. Il a d’ailleurs partagé son expérience sur YouTube pour d’autres personnes qui seraient dans son cas car il espère que son vécu pourra aider certains futurs parents à surmonter les épreuves d’une « grossesse transidentitaire ».

Comment un homme peut-il donner la vie ?

Voici l’explication… Kaci Sullivan est né dans un corps de femme. Comme d’autres personnes appelées « personnes transgenre », ce corps ne lui correspond pas. Néanmoins, ce corps a bien tous les organes génitaux féminins internes et fonctionnels : utérus, ovaires, vagin. Le passage physique d’un sexe à un autre est long et délicat : il faut d’abord prendre des hormones masculines (testostérone) pour masculiniser son corps, ce qui a pour conséquence de faire pousser la barbe ou de diminuer les attributs sexuels féminins secondaires comme les seins. Une autre étape consiste à subir différentes opérations de chirurgie esthétique afin de retirer les organes sexuels de l’ancien sexe et de reconstruire le nouveau sexe. Mais l’étape chirurgicale n’est pas forcément un passage obligé et de nombreuses personnes vivent leur transsexualité sans recours à la médecine.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire