Retrait de lots de lait en poudre Guigoz premier âge formule épaissie

Le communiqué de presse de Nestlé rappelle étrangement une autre histoire de lait contaminé, qui a récemment fait la Une des journaux : le lait Lactalis. Des boîtes de lait en poudre Guigoz premier âge ont été retirées de la vente par mesure de précaution. Ces boîtes pourraient en effet être contaminées par une bactérie. Alors que fait-on si on est en possession de ces boîtes ? On fait le point sur Neuf Mois.

Rappel de boîtes de lait en poudre premier âge Guigoz : les raisons

Samedi 14 juillet, la société Nestlé a annoncé avoir rappelé par mesure de précautions 38 boîtes de lait en poudre Guigoz premier âge, formule épaissie de 800g du lot suivant : 8075080624. La marque a précisé dans un communiqué de presse que ce retrait n’était pas lié à une contamination avérée mais à un principe de précaution. Dans un souci de transparence, elle a aussi précisé que malgré une procédure très stricte, les boîtes incriminées ne devaient pas être destinées à la commercialisation et ont été intégrées par erreur dans le circuit de distribution pharmaceutique. En raison d’un risque de contamination à la bactérie Enterobacter, les boîtes ont été retirées de la vente.

Que faire si je possède une de ces boîtes de lait infantile ?

Tout d’abord pas de panique, le retrait des lots est une mesure de précaution. Nestlé invite les consommateurs en possession des produits issus du lot visé à ne pas les utiliser et à les rapporter neuves ou entamées dans leur pharmacie. Ces boîtes sont reconnaissables à leur couleur et la marque précise. Comment les repérer ?

  • Le logo Guigoz apparaît en blanc-gris au lieu du rouge habituel,
  • Le mode d’emploi n’est pas lisible,
  • A l’ouverture de la boîte, la mesurette est absente

Que peut-on faire si son enfant a déjà consommé ce lait ?

Tout d’abord, s’il ne présente aucun symptôme il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Cessez de lui donner ce lait en poudre et rapportez la boîte entamée à votre pharmacien. Si votre enfant présente des signes d’infection comme une fièvre persistance, contactez tout de suite votre médecin qui prescrira un traitement adapté. En effet, la bactérie qui pourrait être en cause se nomme Enterobacter et peut provoquer de nombreuses infections. Il existe de nombreuses espèces de cette bactérie qui peuvent se retrouver dans les intestins des hommes et des animaux et qui peuvent aussi contaminer le lait et l’eau. Ce nouveau retrait fait écho à la récente commission d’enquête parlementaire qui propose de donner le statut de médicament au lait maternel. Un tel statut a, en effet, été proposé pour éviter un nouveau scandale Lactalis car le statut de médicament permettrait de mettre en place des contrôles (encore plus) très stricts.

Pour plus d’informations, Nestlé met à la disposition des parents un numéro dédié :


 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire