Québec : bientôt un homme sage-femme ?

Au Québec, un homme va peut-être devenir sage-femme à la fin de sa formation. Si tel est le cas, dans 5 ans il sera le premier homme à exercer ce métier habituellement choisi par des femmes, nous apprend le site internet canadien La presse.

Une formation spécialisée

Louis Maltais est un jeune homme de 27 ans. Après des études scientifiques, l’étudiant a voulu exploiter sa fibre artistique en intégrant une école de cirque. Il s’est produit dans différents spectacles jusqu’en Europe. Mais aujourd’hui, il retourne vers le monde médical et entreprend des études de sage-femme, à l’Université de Québec des Trois-Rivières, la seule faculté du pays à proposer ce cursus. Si tout se passe comme prévu, Louis deviendra donc le premier homme québecois sage-femme. Il continuera néanmoins de jouer dans des spectacles, si ses études lui laissent un peu de temps libre.

La naissance d’une vocation

Lors de ses études artistiques, Louis s’est donc perfectionné en cirque, théâtre, danse, et a également suivi des cours de massothérapie. C’est là que lui est venu un intérêt pour les « médecines alternatives » comme l’acupuncture ou l’homéopathie, et il s’est finalement spécialisé dans les massages pour femmes enceintes. Le métier de sage-femme l’intéresse beaucoup : Louis apprécie le fait que, à l’inverse d’autres métiers de la santé, la sage-femme n’essaie pas de « soigner une maladie », mais aide à faire venir au monde un bout de chou, « un acte naturel ».

Pour la petite anecdote, le mot sage-femme ne tient pas sa définition du fait que celle qui pratique ce métier est une femme, non, le mot désigne un sage (celui qui sait, qui connaît) qui s’occupe bien des femmes. Puisque la personne (homme ou femme) connaît les femmes et les aide lors de leur accouchement. Une définition que l’on oublie souvent !


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le parcours de Louis est atypique ! Une réalisatrice souhaite même suivre le jeune homme pour que son parcours soit une source d’inspiration pour d’autres jeunes. Une belle idée !

C’est une bonne idée que le métier de sage-femme s’ouvre aux hommes au Québec, vous ne trouvez pas ? En France, cela fait 32 ans que la profession est aussi assurée par des hommes : en effet, notre pays a connu un premier homme sage-femme en 1982.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire