En train de lire
Problème de conception : un plus grand risque de séparation ?

Problème de conception : un plus grand risque de séparation ?

Se sentir prêt à construire une famille, à se lancer dans le parcours de la conception, à accueillir un tout-petit dans votre nid, et puis soudain, tout s’écroule, le couple se sépare avant même qu’un petit être n’ait eu le temps d’agrandir le foyer… C’est une situation qui peut malheureusement arriver, une situation que vous avez peut-être vécue ? Un étude danoise fait froid dans le dos en publiant des chiffres liés aux difficultés de concevoir un enfant. En effet, lorsque certains couples n’arrivent pas à avoir de bébé : le trop plein de stress, d’angoisses, d’incompréhensions… Tout cela déclenche bien trop souvent une séparation..

Cette étude porte sur 47 000 cas de femmes âgées d’une trentaine d’année. D’après elle, la fécondation in vitro multiplierait par trois les chances de rupture. On peut aussi observer, toujours d’après cette étude, que plus on prend de l’âge, plus les risques de séparation sont élevés puisque la conception devient plus difficile. Certains sujets de l’étude ont comparé le mal-être de ces périodes d’échec à celui que l’on peut ressentir lors d’un décès… Un mauvais stress qui ne peut conduire qu’au conflit.

Trille Kristina Kjaer, une des responsables de la recherche, est persuadée que publier cette recherche, c’est aider les couples à surmonter les mauvais instants de la fécondation : « Le personnel médical qui travaille avec ces femmes peut essayer d’intervenir plus tôt de manière appropriée, en espérant que cela évite quelques ruptures ». La prise en charge purement médicale devrait donc s’accompagner, selon les chercheurs, d’une prise en charge psychologique pour éviter les catastrophes sentimentales.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire