Pourquoi devenir maman lui a sauvé la vie ?

Mel Hennessy est une survivante. C’est grâce à sa grossesse qu’elle est aujourd’hui en vie et en bonne santé . Pourquoi ? Parce que pendant 10 ans, la jeune femme a vécu avec une tumeur au cerveau, sans rien savoir. Et c’est grâce aux hormones de grossesse que la maladie a pu être détectée, et traitée avant que la situation ne dégénère.

En 2009, la jeune femme donne naissance à une petite fille. Mais le lendemain, alors qu’elle se remet de l’accouchement, Mel ressent une atroce douleur à la tête. Comme elle l’a expliqué au Daily Mail, elle n’avait jamais eu autant mal de sa vie, la souffrance est telle qu’elle en tremble de la tête aux pieds et qu’elle ne peut plus porter son bébé. Mais sur le coup, la jeune maman pense que la douleur est une réaction à l’anesthésie de la césarienne.

 

Maman-tumeur-cerveau-1

 

Mais 4 jours après cet incident, l’état de Mel empire : le côté gauche de son visage est paralysé. Le médecin pense qu’il s’agit d’une infection virale et lui prescrit des stéroïdes. Deux semaines plus tard, la paralysie s’est arrêtée mais la douleur est revenue. « J’avais mal aux dents, à la tête, aux yeux », confie Mel au journal britannique. On imagine la peur qu’elle a eu, alors qu’elle devait être en forme pour passer ses premiers jours avec bébé et prendre son rythme. Au contraire, Mel est alors exténuée, et finit même par perdre la vue à l’œil gauche.

 

Maman-tumeur-cerveau-2
La mère de famille passe alors des examens, qui révèlent la présence de tumeurs dans son cerveau dont une très grosse, la plus grosse tumeur au cerveau qui ait été donnée de voir au médecin. Il a expliqué à Mel que ses tumeurs avaient grossi de façon agressive pendant la grossesse, à cause des hormones, et qu’elles faisaient pression sur les nerfs. « Si je n’avais pas été enceinte, les tumeurs au cerveau auraient continué de grossir, mais plus lentement, jusqu’à ce qu’il ne soit trop tard. Daisy a sauvé ma vie », a confié la maman.

 

Maman-tumeur-cerveau-3


 

Mel a été opérée puis elle a suivi une radiothérapie. Les médecins ont prévenu qu’il y avait un risque qu’elle ne survive pas à l’opération ou que cette dernière paralyse la jeune mère. Mais Mel n’en est heureusement pas arrivée là. Cependant, elle a quand même été touchée à plusieurs niveaux : son élocution l’a été, et elle a dû « réapprendre à marcher ». Son époux devait la laver et la nourrir.  Mel a également dû cohabiter avec sa belle-mère, qui s’occupait d’elle et du bébé pendant que son mari travaillait. Elle n’a pas pu retrouver la vue de son œil gauche car le nerf optique a été touché. Elle ressent encore des douleurs et la fatigue l’empêche de reprendre le travail.

Mais ses tumeurs ont cessé de grossir et la plus petite n’a pas nécessité d’opération. « Et malgré tout cela, je reste très positive », a affirmé Mel. On salue son courage, sa grande force et son positivisme.

 

Maman-tumeur-cerveau-4

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire