Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Plus de congĂ©s pour le dĂ©cĂšs d’un enfant ou d’un proche

Plus de congĂ©s pour le dĂ©cĂšs d’un enfant ou d’un proche

Le 1er avril, le SĂ©nat a votĂ© l’allongement du congĂ© dĂ©cĂšs, un texte dĂ©jĂ  approuvĂ© par l’AssemblĂ©e nationale il y a
 trois ans et demi ! Cette proposition de loi permettra aux salariĂ©s de bĂ©nĂ©ficier de dix jours au lieu de deux, pour le dĂ©cĂšs d’un enfant et de congĂ©s Ă©galement allongĂ©s dans le cas du dĂ©cĂšs d’un proche, parent, frĂšre ou sƓur.

Du temps

La proposition de loi concernant l’allongement du congĂ©s dĂ©cĂšs, dont l’auteure est la dĂ©putĂ©e PS MichĂšle Delaunay, vient d’ĂȘtre validĂ©e par les sĂ©nateurs le 1er avril 2015, plus de trois ans aprĂšs l’AssemblĂ©e nationale (sources La Croix). Une nouvelle approuvĂ©e par l’actuel ministre du Travail, François Rebsamen.

Cette proposition de loi permettra donc d’allonger le congĂ© Ă  10 jours pour la perte d’un enfant. Actuellement, le code du travail ne prĂ©voyant que deux jours pour faire ses adieux… mais quatre jours pour un mariage et trois jours pour une naissance ! Si l’enfant n’est plus Ă  charge, ce congĂ© sera de 5 jours, ainsi que pour le dĂ©cĂšs d’un conjoint, d’un partenaire de Pacs, de la mĂšre, du pĂšre ainsi que d’un frĂšre ou d’une sƓur mineurs. Il sera de 3 jours pour le dĂ©cĂšs du beau-pĂšre ou de la belle-mĂšre. Un allongement important « qui pourra cependant varier en fonction des dispositions prises dans la convention collective », comme le souligne le site du Figaro.

VoilĂ  en tout cas une Ă©volution de la lĂ©gislation qui rĂ©pond Ă  100% Ă  l’attente des familles, confrontĂ©es Ă  la douleur de la perte d’un ĂȘtre aimĂ©, quel que soit son Ăąge.

À lire absolument