Un peau à peau pour ramener bébé à la vie

Kate Ogg est enceinte de jumeaux, une petite puce et un petit gars ! Si la grossesse se déroule bien, l’accouchement est prématuré et, à seulement 27 semaines, la maman australienne accouche… Seulement, si la petite fille naît sans encombre, le petit garçon est lui déclaré mort-né…

 

Un problème de respiration

Il est très fréquent que les grossesses gémellaires se terminent par un accouchement prématuré. Les médecins prennent alors immédiatement en charge les nouveaux-nés et les mettent sous assistance respiratoire. Mais un accouchement à 27 semaines, c’est encore très tôt… Si la petite Emily a très bien réagi et s’est tout de suite mise à respirer lorsqu’elle est venue au monde, Jamie n’a lui, pas eu la force de sa sœur et a été déclaré mort-né par l’équipe médicale…

 

Un miracle se produit alors

Kate, partagée entre la joie d’avoir une petite fille et la tristesse d’avoir perdu son garçon ne peut laisser partir Jamie comme ça. Elle prend ce tout petit être dans ses mains, lui prodigue caresses et paroles douces pendant près de deux heures, pour lui dire au revoir… Mais elle se rend compte que Jamie commence à respirer, qu’il bouge et même qu’il ouvre les yeux ! Kate lui dépose alors quelques gouttes de lait maternel sur les lèvres pour lui donner un peu de forces et le papa court appeler les médecins.

 

Un bébé sauvé grâce à la méthode kangourou

Le petit bout a immédiatement été transféré en soins intensifs, à coté de sa sœur où ils sont restés tous les deux en observation. Après réflexion, les médecins pensent que le bébé a été ramené à la vie grâce à ce qu’ils appellent « la méthode kangourou ». Un peau à peau salvateur qui ramène bébé dans les conditions intra-utérines où il a été gardé pendant 27 semaines…
Les jumeaux sont aujourd’hui stabilisés et en bonne santé, le peau à peau suivant s’est fait sans larmes, ou des larmes de joie !

 


Des câlins pour sauver nos loulous ? Autant que vous voulez M. Le Docteur !

 

Un peau a peau pour ramener bebe a la vie1

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire