Pakistan : le bébé accusé de meurtre enfin relâché 

On vous a parlé il y a quelques temps de ce petit bout de 9 mois accusé de tentative de meurtre au Pakistan. Voici la fin du procès qui accusait cet enfant, innocent bien sûr.

 

Petit rappel des faits

Mohammad Musa, bout de chou âgé de 9 mois, a été arrêté avec toute sa famille. Tous ont été accusés d’avoir tenté d’assassiner des inspecteurs d’une compagnie de gaz venus pour résoudre des problèmes de piratage de compteurs. Les représentants de la compagnie avaient en effet été agressés par des jets de pierre.. Mais comment un petit garçon de neuf mois peut-il être accusé d’avoir participé à cela ?

 

Les failles de la justice pakistanaise

Cette affaire est un désastre pour le système judiciaire pakistanais qui a démontré qu’il n’était pas capable de respecter ses propres lois et de distinguer une absurdité d’une véritable accusation. Un petit garçon qui sait à peine parler et qui pleurait de peur sur l’épaule de son grand-père lors du procès ne peut être consciemment accusé de tentative de meurtre. Cette accusation va d’ailleurs à l’encontre de la loi. La responsabilité criminelle commence à l’âge de 12 ans au Pakistan, alors que Mohammad n’a même pas soufflé sa première bougie…

 


La police relaxe le garçon

Après quelques semaines (tout de même !) de tergiversations, la police a décidé de relaxer le bébé. Jusqu’à présent, le grand-père essayait de réunir l’argent pour payer sa libération sous caution… Mieux, le tribunal a ouvert une information judiciaire pour comprendre comment un policier peut sciemment accuser un enfant en bas âge, il ne faut pas que ce genre d’événement se reproduise.
L’histoire du petit Muhammad Musa a fait le tour du web et a déclenché la colère de milliers d’internautes. Face à ce scandale international, le Pakistan a été obligé de réagir. Une fois de plus, internet et ses relayeurs nous prouve qu’on peut venir en aide aux plus lointains des bouts de chou !

 

Quant au grand-père de Mohammad, avec quatre autres personnes, il attend toujours son jugement.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire