Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » OpĂ©ration du syndrome transfuseur-transfusĂ© : dĂ©couvrez une vidĂ©o impressionnante !

Opération du syndrome transfuseur-transfusé : découvrez une vidéo impressionnante !

Sarah Maund est enceinte de 22 semaines quand les mĂ©decins dĂ©couvrent que ces jumeaux sont atteints du syndrome transfuseur-transfusĂ©. Sarah subit alors une opĂ©ration au laser pour sauver ses bĂ©bĂ©s. PubliĂ©e sur Youtube, la vidĂ©o de l’acte chirurgical rĂ©alisĂ© par les mĂ©decins fascine les internautes.

Le syndrome transfuseur-transfusĂ©, qu’est-ce c’est ?

Le syndrome transfuseur-transfusĂ© (STT), Ă©galement appelĂ© syndrome de transfusion foeto-fƓtale, est une complication pouvant affecter les grossesses multiples mono-choriales biamniotiques c’est-Ă -dire oĂč deux fƓtus partagent le mĂȘme placenta mais possĂšdent deux poches amniotiques. Le syndrome survient quand les deux fƓtus qui partagent le mĂȘme placenta ne reçoivent pas la mĂȘme quantitĂ© exacte de sang dont ils ont besoin. L’un des fƓtus reçoit alors beaucoup plus de sang que son jumeau alors que l’autre n’en a pas assez : en absence de prise en charge la survie des bĂ©bĂ©s est menacĂ©e, VoilĂ  pourquoi il Ă©tait urgent, pour la survie des jumeaux de Sarah, que les chirurgiens Ă©galisent le flux sanguin entre les bĂ©bĂ©s jumeaux. La vidĂ©o ci-dessous dĂ©voile alors l’opĂ©ration de ces deux petits bouts.

Une vidéo pour sensibiliser au syndrome transfuseur-transfusé

Ces images impressionnantes nous permettent de dĂ©couvrir comment se passe un acte chirurgical d’une telle ampleur. On peut aussi distinguer Ă  quoi vont ressembler les deux bĂ©bĂ©s. On identifie les traits dĂ©taillĂ©s de leurs visages, leurs ongles sur leurs petits orteils. Ce fut un moment trĂšs intense pour les parents de ces jumeaux, effrayĂ©s Ă  l’idĂ©e que l’opĂ©ration se dĂ©roule mal ou de ne jamais connaitre leurs jumeaux. « C’était vraiment, vraiment effrayant ! Je ne peux mĂȘme pas imaginer ce que cela a du ĂȘtre pour Sarah, mais pour moi, c’était intense. Quand j’étais Ă  l’hĂŽpital pendant l’opĂ©ration, j’étais tout plein d’émotions » a dĂ©clarĂ© Dan, le papa. Heureusement, l’opĂ©ration s’est parfaitement dĂ©roulĂ©e et aujourd’hui, la petite famille se porte Ă  merveille ! Cette vidĂ©o permet de se rendre compte que ce syndrome peut ĂȘtre soignĂ©, et que la prise en charge rapide de cette pathologie reste essentielle car ce syndrome touche environ 10 Ă  15% des grossesses monochoriales biamniotiques.

famille Maund Comment traite-t-on ce syndrome ?

Actuellement les grossesses monochoriales font l’objet d’un suivi trĂšs rĂ©gulier pour dĂ©tecter le plus prĂ©cocement possible les signes d’un Ă©ventuel syndrome transfuseur-transfusĂ© (dĂ©tection de variation de volume amniotique ou de la vessie). DĂšs que les donnĂ©es de l’échographie montrent un signe du syndrome, les Ă©quipes mĂ©dicales proposent une opĂ©ration au laser permettant de coaguler les anastomoses (mauvaises connexions entre vaisseaux sanguins). Le traitement se fait gĂ©nĂ©ralement au sein de grands centres hospitaliers (service gynĂ©co-obstĂ©trique).



À lire absolument