Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Non, la vaccination ROR et l’autisme ne sont pas liĂ©s

Non, la vaccination ROR et l’autisme ne sont pas liĂ©s

De nombreux parents affirment ne pas avoir confiance dans les vaccinations recommandĂ©es pour bĂ©bĂ©. La raison ? Les effets secondaires dus Ă  certaines valences prĂ©sentes dans les composants. Et voilĂ  qu’une Ă©tude, publiĂ©e dans le Lancet en 1998 et avancĂ©e par le Dr Andrew Wakefield, est venue mettre encore un peu plus d’huile sur le feu. Celle-ci a suggĂ©rĂ© que la vaccination Rougeole-Oreillons-RubĂ©ole (ROR) aurait un lien avec l’autisme…

Bien que cette Ă©tude n’ait jamais étĂ© confirmĂ©e, les mĂ©dias n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  relayer l’information. Ce qui a jetĂ© un vĂ©ritable malaise, diminuant encore un peu plus la confiance entre le patient et le professionnel de la santĂ©. Suite Ă  cela, une vĂ©ritable baisse de la couverture vaccinale a Ă©tĂ© constatĂ©e, comme le montre le Journal International de MĂ©decine. En effet, il est dit qu’en Écosse, le taux de couverture vaccinale Ă  2 ans est passĂ© de 95% en 1997 Ă  87% en 2001 (Ndlr, pour assurer une couverture vaccinale suffisante, il faut un taux de 90%). Une information mĂ©diatisĂ©e qui a jetĂ© un grand froid… C’est Ă  partir de 2012 que les taux sont revenus Ă  la normale.

Des parents indécis

Si les parents se posent pas mal de questions face Ă  la vaccination c’est surtout parce que le vaccin peut avoir des effets secondaires nĂ©fastes, mais aussi en raison de sa composition, du stress immunitaire qu’il peut procurer et de son lien supposĂ©, mais pas avĂ©rĂ©, avec l’autisme. Et si toutefois ils l’acceptaient, ils prĂ©fĂ©raient la retarder au moment de l’entrĂ©e Ă  l’Ă©cole, moment oĂč le risque de contracter la rougeole, les oreillons ou la rubĂ©ole est plus Ă©levĂ©, en raison de la socialisation plus large de l’enfant. Outre le fait que ce vaccin puisse avoir Ă©ventuellement un lien de causalitĂ© avec l’autisme, de nombreux parents ont refusĂ© la vaccination de bĂ©bĂ© afin qu’il puisse dĂ©velopper son systĂšme immunitaire. Oui, mais et les Ă©pidĂ©mies ?

Et si l’Ă©tude de 1998 s’Ă©tait trompĂ©e… ?

Cette controverse scientifique, qui dure depuis plus de 15 ans, a Ă©tĂ© infirmĂ©e en avril 2015, dans une Ă©tude parue dans la revue scientifique amĂ©ricaine de rĂ©fĂ©rence Journal of the American Medical Association (JAMA). Une Ă©tude rĂ©trospective qui a analysĂ© plus de 95 000 enfants durant plus de 5 ans. Parmi eux, certains avec des frĂšres et sƓurs atteints du handicap de l’autisme. Et puisque l’un des facteurs majeurs de ce handicap est la gĂ©nĂ©tique, ces enfants-lĂ  avaient plus de risques de naĂźtre avec ce handicap.

Les donnĂ©es des analyses ont montrĂ© qu’il n’existait finalement aucun lien entre le vaccin ROR et l’augmentation du risque de dĂ©velopper le handicap. Et ce, Ă  n’importe quel Ăąge ou quels que soient les antĂ©cĂ©dents familiaux. Alors les filles, vous ĂȘtes rassurĂ©es ?

Quels sont les facteurs de ce handicap ?

En dĂ©cembre 2015, on apprenait que prendre des antidĂ©presseurs durant la grossesse pouvait accentuer le risque d’autisme chez l’enfant. Mais le simple fait d’en prendre ne conduit pas Ă  l’autisme, Ă©videmment. Ce handicap a des causes multifactorielles, on peut par exemple nommer les antĂ©cĂ©dents familiaux, l’ñge des parents, la dĂ©pression, mais aussi les facteurs environnementaux.

Depuis plusieurs annĂ©es, en France, les cas d’autisme sont en forte hausse. En effet, en 2006, 4 enfants pour 10 000 Ă©taient atteints de l’autisme. Alors qu’en 2015, 100 enfants Ă©taient atteints sur un panel de 10 000 (sources Association Vaincre l’autisme). À peine dix ans aprĂšs, et on trouve des chiffres qui ont Ă©tĂ© multipliĂ©s par 25 !

À lire absolument

Laisser un commentaire