Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Mercure, arsenic : attention Ă  la surexposition Ă  ces mĂ©taux lourds si vous ĂȘtes enceinte !

Mercure, arsenic : attention Ă  la surexposition Ă  ces mĂ©taux lourds si vous ĂȘtes enceinte !

Les produits de la mer sont rĂ©putĂ©s sains et dĂ©licieux. Seulement voilĂ , les mers et les ocĂ©ans sont de plus en plus polluĂ©s et les mets en provenance de la mer que nous consommons sont contaminĂ©s par de nombreux polluants comme l’arsenic ou le mercure. Une Ă©tude menĂ©e par SantĂ© Publique France dĂ©montre que les femmes enceintes françaises seraient surexposĂ©es Ă  ces toxiques. EnquĂȘte.

Que dit l’étude de SantĂ© Publique sur les femmes enceintes ?

L’enquĂȘte de SantĂ© Publique France s’intĂšgre dans le volet pĂ©rinatal du programme national de bio surveillance, commandĂ© par les ministĂšres de la santĂ© et de l’environnement. Et malheureusement l’étude confirme les donnĂ©es antĂ©rieures : nos ocĂ©ans et nos mer sont polluĂ©es et les poissons et crustacĂ©s sont contaminĂ©s par des substances toxiques comme l’arsenic ou le mercure. Si le taux de contamination varie d’une espĂšce Ă  une autre (les gros poissons gras comme le saumon sont par exemple plus touchĂ©s que les petits poissons type anchois), toute la production maritime est impactĂ©e. Ici l’étude s’intĂ©resse Ă  l’imprĂ©gnation aux produits toxiques de plus de 4000 femmes enceintes. Pour se faire, de nombreux prĂ©lĂšvements ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es (urine, sang..) et le rĂ©sultat est sans appel : toutes les femmes testĂ©es ont Ă©tĂ© exposĂ©es au plomb et Ă  l’arsenic et la grande majoritĂ© d’entre elles ont aussi Ă©tĂ© exposĂ©es Ă  d’autres mĂ©taux toxiques comme le chrome, le cobalt ou le cadmium. Les premiers rĂ©sultats avaient dĂ©jĂ  soulignĂ© le fait que les femmes enceintes Ă©taient exposĂ©es aux perturbateurs endocriniens, elles sont donc aussi exposĂ©es aux mĂ©taux toxiques.

Pourquoi les femmes enceintes françaises sont elles particuliĂšrement exposĂ©es au mercure et Ă  l’arsenic ?

Pour ce qui est du mercure et de l’arsenic, ce sont les crustacĂ©s et les poissons qui sont en cause. La consommation importante de ces aliments peut expliquer cette exposition. En effet les femmes françaises sont plus exposĂ©es Ă  ces mĂ©taux que les femmes amĂ©ricaines ou les femmes d’Europe centrale car la consommation de produits de la mer est importante en France. Les autres mĂ©taux toxiques sont retrouvĂ©s dans la cigarette (notre pays compte 30% de fumeurs) mais aussi dans d’autres produits, dont des produits alimentaires.

Alors, enceinte on arrĂȘte de manger du poisson ?

Surtout pas ! Enceinte, le poisson cru et les crustacĂ©s sont vivement dĂ©conseillĂ©s, mais le poisson contient une mine d’acides gras essentiels, de vitamines et minĂ©raux indispensables au bon fonctionnement du corps. Il est conseillĂ© de consommer deux fois par semaine du poisson mais il faut veiller Ă  alterner les gros poissons et les petits poissons. L’ANSES (l’Agence Nationale de SĂ©curitĂ© Sanitaire de l’Alimentation , de l’Environnement et du Travail) liste deux recommandations pour les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 30 mois « Ă©viter Ă  titre de prĂ©caution de consommer les poissons les plus contaminĂ©s : requins, lamproies, espadons, marlins (proche de l’espadon) et sikis (variĂ©tĂ© de requin) et limiter la consommation de poissons susceptibles d’ĂȘtre fortement contaminĂ©s à 150 g par semaine pour les femmes enceintes et allaitantes et à 60 g par semaine pour les enfants de moins de 30 mois ».

À lire absolument