Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » MĂ©dicaments pour les enfants : on fait le tri !

Médicaments pour les enfants : on fait le tri !

RĂ©guliĂšrement des associations de consommateurs, des professionnels de santĂ© ou mĂȘme la revue Prescrire listent les mĂ©dicaments Ă  Ă©viter certains sont inefficaces voir dangereux. L’association UFC Que Choisir a publiĂ© cette semaine une liste de mĂ©dicaments Ă  Ă©viter pour soigner bĂ©bĂ©. L’association souligne ainsi qu’utiliser trop de mĂ©dicaments chez l’enfant n’est pas souhaitable.

Médicaments anti-régurgitation : attention !

De nombreux bĂ©bĂ©s sont concernĂ©s par les rĂ©gurgitations. Dans la plupart des cas ce problĂšme est bĂ©nin et peut s’arranger grĂące Ă  des mesures diĂ©tĂ©tiques. Parfois certains bĂ©bĂ©s ont besoin d’un petit traitement pour amĂ©liorer leur digestion, mais attention pas n’importe quel mĂ©dicament. Les mĂ©dicaments Ă  base de dompĂ©ridone doivent ĂȘtre Ă©vitĂ©s en raison de leurs effets secondaires importants. L’association souligne d’ailleurs que la Haute  AutoritĂ© de SantĂ© dĂ©conseille son utilisation depuis 2016.

En cas de diarrhées, pensez à réhydrater bébé

Les Ă©pisodes de diarrhĂ©es chez les enfants de moins de trois ans sont frĂ©quents. En cas de diarrhĂ©e chez bĂ©bĂ©, le plus important est d’éviter la dĂ©shydratation. Pour cela des solutions de rĂ©hydratation orale sont parfaitement adaptĂ©es. Ce n’est pas du tout le cas de nombreux mĂ©dicaments anti-diarrhĂ©es rĂ©servĂ©s aux petits patients de plus de 2 ans qui s’avĂšrent n’ĂȘtre ni efficaces ni sans danger. Oubliez donc les imodium enfant ou les antiseptiques intestinaux.

Douleurs et fiÚvre : préférez le paracétamol

La fiĂšvre est un mĂ©canisme naturel de dĂ©fense du corps. Quand celle-ci est faible ou modĂ©rĂ©e, le recours Ă  un antipyrĂ©tique n’est pas forcĂ©ment recommandĂ©. NĂ©anmoins en cas de besoin, le paracĂ©tamol reste l’antalgique de rĂ©fĂ©rence pour l’enfant. Ainsi, en premiĂšre intention on ne donne gĂ©nĂ©ralement pas d’ibuprofĂšne. Ce mĂ©dicament doit rester rĂ©servĂ© aux douleurs plus importantes et surtout il doit ĂȘtre indiquĂ© par votre mĂ©decin. En effet,
l’ibuprofĂšne n’est pas exempt d’effets secondaires importants. L’association souligne Ă©galement que l’utilisation de l’ibuprofĂšne doit ĂȘtre Ă©vitĂ©e dans le cas des douleurs dentaires ou dans le cas de diarrhĂ©es avec fiĂšvre.

Le rhume et la toux : un minimum de traitement

La plupart des rhumes hivernaux sont dus Ă  de petits virus. Les symptĂŽmes comme le nez bouchĂ© ou la toux traĂźnent quelques jours. Quand bĂ©bĂ© est enrhumĂ©, le rĂ©flexe Ă  avoir (aprĂšs s’ĂȘtre rendu chez le mĂ©decin) c’est de l’aider Ă  Ă©vacuer les mucositĂ©s. Le sĂ©rum physiologique ou le spray d’eau de mer sont indispensables pour permettre de laver efficacement et en douceur le nez des tout petits. De plus ce lavage consciencieux permettra d’éviter l’apparition de la toux (causĂ©e souvent par l’écoulement de glaires dans l’arriĂšre gorge). On Ă©vite donc scrupuleusement les dĂ©congestionnants, les huiles essentielles et autres antiallergĂ©niques. En ce qui concerne les  mĂ©dicaments contre la toux (dĂ©conseillĂ©s avant 2 ans mais en vente libre) retenez qu’aucun n’est efficace.

À lire absolument