Marisol Touraine veut éviter une épidémie de Zika, dangereux pour la femme enceinte

virus zika-enceinte-neuf mois

Onze cas de virus Zika ont été détectés en Guyane, ainsi qu’en Martinique, samedi dernier, 19 décembre 2015. Selon la ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, des précautions sont à prendre en compte, surtout pour une femme enceinte.

La priorité de Marisol Touraine ? Eviter une épidémie en France. Interviewée par le site français Guadeloupe.franceantilles.fr, la ministre a qui l’on doit la nouvelle loi santé, a déclaré avoir « immédiatement mobilisé les Agences Régionales de la Santé (ARS) et souhaite lancer ce message de précaution et de vigilance parce que c’est une maladie qui peut provoquer des complications. » Afin d’éviter les inquiétudes, elle a tenu à s’exprimer dans un communiqué : « Les Agences régionales de santé (ARS) de Guyane, de Martinique et de Guadeloupe sont mobilisées pour mettre en œuvre toutes les mesures permettant de surveiller et de limiter la dissémination du virus et de prendre en charge les personnes concernées. »

Le virus Zika se transmet par la piqûre d’un moustique infecté par la maladie. Il est responsable de la fièvre de Zika et peut alors entraîner une éruption cutanée, des maux de tête, des courbatures, des conjonctivites ou encore des œdèmes des mains et des pieds.

Les précautions à prendre lors d’une grossesse

Tout d’abord, Marisol Touraine a tenu à rassurer en déclarant que ceux qui vont retrouver leur famille dans ces DOM-TOM pendant les fêtes de fin d’année ou s’y offrent une parenthèse ensoleillée ne devaient pas s’inquiéter excessivement mais qu’il fallait prendre des précautions. Particulièrement aux femmes enceintes à qui elle recommande alors « de se protéger » en portant « des produits répulsifs (ndlr, seuls les produits à base d’IR 3535, 20 ou 35% sont recommandés chez les femmes enceintes) et de porter des vêtements couvrants dans la journée, en particulier à la tombée de la nuit ». Elle préconise également d’aller « consulter son médecin » si une femme enceinte développe les symptômes (qui se manifestent dans les trois à douze jours après la piqûre), notamment si elle se rend ou si elle réside dans des zones où le virus est présent.


A savoir, ce virus Zika peut entraîner des malformations congénitales chez le foetus. Il est donc important d’assurer un suivi médical pendant la grossesse si vous pensez avoir été piquée par un Zika. Pour l’instant, aucun traitement ni vaccin n’existent encore. Voilà pourquoi les autorités sanitaires demandent à ce que tous se protègent contre les piqûres de moustique.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire