Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Attention : les moustiques tigres donneraient des microcĂ©phalies aux nourrissons !

Attention : les moustiques tigres donneraient des microcéphalies aux nourrissons !

Alors que l’alerte au moustique-tigre touche actuellement 21 dĂ©partements français,  le MinistĂšre de la SantĂ© brĂ©silien a affirmĂ© le 28 novembre dernier avoir Ă©tabli un lien entre plusieurs cas de microcĂ©phalies chez des nourrissons (malformation de la boĂźte crĂąnienne) et le virus Zika, transmis lui par le moustique-tigre, un insecte originaire d’Asie du sud-est.

Le virus Zika fait de plus en plus parler de lui, mais c’est surtout le chikungunya et la dengue, transmis Ă©galement par le moustique-tigre qui sont les plus connus. Plusieurs cas de microcĂ©phalies sont apparus dans le nord-est du BrĂ©sil, ce qui est alors « une situation unique dans la recherche scientifique mondiale », selon le ministĂšre.

La microcĂ©phalie, c’est quoi ?

La microcĂ©phalie est une maladie congĂ©nitale (malformation dĂšs la naissance) qui se crĂ©e pendant la grossesse. Le nourrisson naĂźt ensuite avec une boĂźte crĂąnienne plus petite que normalement (en effet, le pĂ©rimĂštre d’une boĂźte crĂąnienne est habituellement supĂ©rieur Ă  33 centimĂštres). Et vu que celle-ci est plus petite, cela freine la croissance du cerveau et, en consĂ©quence, le dĂ©veloppement intellectuel a du mal Ă  ĂȘtre performant.

Le virus Zika, à l’origine ?

Si le ministĂšre brĂ©silien a bien Ă©tabli un lien entre cette malformation et le virus Zeka c’est parce qu’un bĂ©bĂ© malheureusement dĂ©cĂ©dĂ© avait le virus, mais aussi une microcĂ©phalie. Pour le moment, rien n’est sĂ»r puisque le nourrisson souffrait Ă©galement d’autres maladies gĂ©nĂ©tiques. Ce virus est donc transmis par un moustique-tigre : les symptĂŽmes sont la fiĂšvre, l’éruption cutanĂ©e, le mal de tĂȘte et des douleurs aux articulations.


739 cas identifiés

En 2015, on compte au total 739 cas suspects identifiĂ©s au BrĂ©sil, tandis qu’il n’y en avait « que » 147 l’an passĂ©. Le Centre europĂ©en de prĂ©vention et contrĂŽle des maladies a tenu Ă  prĂ©venir la population via un communiquĂ© : « Alors que les investigations sont toujours en cours, les autoritĂ©s ont d’ores et dĂ©jĂ  Ă©mis des recommandations aux femmes enceintes en matiĂšre de protection contre les piqĂ»res de moustiques : par exemple, garder les portes et fenĂȘtres fermĂ©es, se vĂȘtir de vĂȘtements couvrants et utiliser des produits rĂ©pulsifs ».

Les experts tentent alors de prouver le lien de cause Ă  effet, par le virus Zika : « Le lien n’est pas scientifiquement prouvĂ©, toutefois l’hypothĂšse pourrait se tenir [
] Des Ă©tudes scientifiques sont nĂ©cessaires pour comprendre cette association et le rĂŽle possible d’autres facteurs ».

En France, alors que chaque printemps l’alerte est lancĂ©e contre le moustique-tigre qui a colonisĂ© depuis quelques annĂ©es le Bassin mĂ©diterranĂ©en, l’Aquitaine et la rĂ©gion RhĂŽne-Alpes, il faudra ĂȘtre d’autant plus vigilant que l’alerte concerne dĂ©sormais 21 dĂ©partements français.


À lire absolument