Un magazine pour maman censuré pour sa Une sur l’allaitement !

Hip Mama est un magazine américain consacré aux mères un peu originales. Très porté sur la culture, on y trouve des sujets pas comme les autres, des photos pas comme les autres, comme celle d’Ana Alvarez, artiste espagnole, que l’on peut voir à la une du numéro de mai. On découvre la maman en train d’allaiter son fils, tous les deux déguisés en Spiderman. Mais il semble que Facebook et certains kiosques à journaux aient moyennement apprécié cette une de magazine arty et demandé à ce qu’elle soit retirée, c’est-à-dire censurée…

 

Une belle photo à partager ?

Ana Alvarez est reconnue pour son travail artistique profond et original sur la maternité. Ariel Gore, éditrice du magazine Hip Mama, pensait que cette dernière serait donc le modèle parfait pour faire la couverture de son magazine. Sous une cagoule de Spiderman, l’artiste espagnole, vêtue d’une grande jupe noire allaite son fils de 4 ans. Ariel Gore aime tant cette photo qu’elle la partage sur Facebook pour avertir les fans du mag’ de sa sortie imminente. Mais les choses ne se passent pas comme prévu… La photo partagée par les abonnés est supprimée par le réseau social presque systématiquement. De plus, les kiosques de journaux appellent pour que le magazine ne leur soit pas envoyé ce mois-ci… C’est la douche froide.

La surprise de la censure

« Je ne pensais pas provoquer de telles réactions », confie Ariel. Le scandale est remonté jusqu’au distributeur du magazine qui a prévenu qu’il ne serait pas en mesure de distribuer celui-ci à tous leurs clients si on ne modifiait pas la photo en une. Comment accepter une censure quand on n’en comprend pas la signification ?
Ariel a d’abord penché vers la résistance : ma couverture est magnifique, si vous ne la supportez pas, c’est votre problème, pas le mien. Mais il se trouve que son magazine décalé touche énormément de mamans marginalisées. S’il était injuste de censurer cette photo, il était encore plus injuste que ces mères soit privées de lecture sur le simple clic d’un réseau social.

 

Contourner les censures

Les deux femmes cherchent un moment avant de tomber d’accord sur une solution : un point de censure rouge sur les seins de la maman artiste pour calmer tout le monde. On ne sait pas si cela suffira, mais l’éditrice a expliqué qu’elle n’était pas prête à aller plus loin. Suite à cette histoire, Ariel Gore a décidé de tenter une autre expérience en publiant en même temps la couverture non censurée de son magazine et une couverture de l’hebdomadaire Cosmo sur laquelle le modèle à la une avait les seins nus. Devinez laquelle a été censurée ? Celle de l’allaitement… Ce n’est donc pas la nudité qui pose un problème aux réseaux sociaux et aux gens en général, mais l’allaitement qui est apparemment sujet à la censure… Que pensez-vous de cette histoire les filles ?


 

 

Un magasine pour maman censuré pour sa Une sur l'allaitement !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire