Les spermatozoïdes ont besoin de taurine !

On le sait, le parcours des spermatozoïdes dans les voies génitales féminines n’est pas un parcours de santé. Des chercheurs ont récemment découvert qu’une protéine pouvait jouer un rôle essentiel dans la fabrication des spermatozoïdes. Cette découverte pourrait être très importante pour le traitement des infertilités masculines.

La taurine, quel est le lien avec la fertilité ?

La taurine est un acide aminé qui doit son nom à la substance dans laquelle elle a été découverte : la bile de taureau. Elle fait partie de la composition d’une célèbre boisson énergétique. C’est d’ailleurs ce qui la rendue célèbre. Mais la taurine est avant tout une molécule naturellement présente dans l’organisme humain. La taurine possède un rôle dans la contractilité des muscles mais aussi dans la digestion. La taurine a, de plus, un effet osmolyte ; elle permet de gérer les flux de liquides cellulaires.

La taurine, alliée des spermatozoïdes

Les chercheurs ont étudié les facteurs influant sur la mobilité des spermatozoïdes. Ils se sont intéressés au lien entre la taurine et les facultés des spermatozoïdes. En effet, une étude précédente avait montré qu’un déficit en une enzyme impliquée dans la fabrication de la taurine influait sur la fertilité. Les spermatozoïdes sont fabriqués au niveau des tubes séminifères des testicules. Ils se dirigent ensuite vers le canal épididiymaire. C’est à ce niveau qu’il semble qu’un phénomène important se passe. Les spermatozoïdes absorbent la taurine à ce niveau, et celle-ci va jouer un rôle osmorégulateur. Ils vont ensuite poursuivre leur route dans le canal efférent et sortiront par le canal urinaire.

Voir Aussi

Les chercheurs ont pu montré que les souris qui souffraient d’un déficit de taurine présentaient de graves défauts de régulation de volume. Ainsi qu’une mauvaise adaptation (gonflement) dans les voies génitales féminines. Il semble donc que la taurine permettent aux spermatozoïdes de s’adapter aux changements de composition du milieu en favorisant une bonne osmose. Ces travaux pourraient aboutir à une meilleure compréhension des mécanismes d’infertilité chez l’homme et éventuellement de mettre au point un traitement efficace.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire