Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Les cigognes déçues, la grĂšve reconduite ?

Les cigognes déçues, la grÚve reconduite ?

La dĂ©cision de Marisol Touraine,  Ministre de la SantĂ© Ă©tait trĂšs attendue ce matin par l’ensemble des sages-femmes de France. Las


MalgrĂ© les rĂ©centes dĂ©clarations de la ministre reconnaissant – enfin ? – les compĂ©tences mĂ©dicales des sages-femmes pourtant inscrites noir sur blanc dans le Code de santĂ© publique depuis belle lurette, les attentes de nombreuses sages-femmes ont Ă©tĂ© déçues : la ministre a annoncĂ© la crĂ©ation d’un statut mĂ©dical des sages-femmes des hĂŽpitaux, au sein des hĂŽpitaux publics, alors qu’une partie de la profession souhaitait sortir de la fonction publique et disposer du statut de praticien hospitalier, comme les mĂ©decins mais aussi les pharmaciens et les dentistes.
La crĂ©ation de ce statut est une des cinq mesures d’un plan de revalorisation de la profession de sage-femme : les autres mesures portent sur la valorisation de leurs compĂ©tences, en libĂ©ral et Ă  l’hĂŽpital.

Selon la Ministre, « de nouvelles responsabilitĂ©s vont ĂȘtre confiĂ©es aux sages-femmes hospitaliĂšres dans l’Ă©laboration du projet mĂ©dical de l’Ă©tablissement, concernant la prise en charge de la mĂšre et du nouveau-né ». De mĂȘme, leur reprĂ©sentation au sein de la commission mĂ©dicale d’Ă©tablissement devrait ĂȘtre renforcĂ©e. Autre mesure attendue : la revalorisation salariale, les sages-femmes, formĂ©es Ă  Bac + 5 n’étant reconnues qu’à Bac +2 cĂŽtĂ© salaire.

Tout aussi attendue, la campagne de communication pour faire connaĂźtre au grand public les compĂ©tences des sages-femmes : en effet, beaucoup de femmes enceintes et en post-partum ignorent qu’elles peuvent se faire suivre par une sage-femme, sans passer par la case gynĂ©cologue, tant qu’elles sont en bonne santĂ©, relĂ©guant ainsi le rĂŽle de la sage-femme Ă  la prĂ©paration Ă  l’accouchement. Cette campagne devrait donc informer les femmes des compĂ©tences qui sont les leurs et qui leur sont reconnues par dĂ©cret depuis quelques annĂ©es : suivi gynĂ©cologique de la femme en bonne santĂ©, rĂ©alisation des frottis, pose de stĂ©rilets et prescription de la contraception ainsi que des mĂ©dicaments qui entrent dans leur champ de compĂ©tences. Enfin, la formation des sages-femmes va aussi faire l’objet d’une action qualitative.

Des avancĂ©es certes si l’on s’en tient Ă  la situation actuelle des sages-femmes hospitaliĂšres et le peu de visibilitĂ© quant Ă  leurs rĂ©elles compĂ©tences des sages-femmes libĂ©rales. Mais pour le Collectif des sages-femmes, en grĂšve depuis le 16 octobre dernier, le compte n’y est pas. La grĂšve devrait donc se poursuivre et le moins qu’on puisse leur reconnaĂźtre, c’est leur dĂ©termination
 Ca risque de chauffer encore un peu dans les maternitĂ©s, mais pas d’inquiĂ©tude si vous accouchez dans les jours ou les semaines Ă  venir : les sages-femmes sont des professionnels de santĂ© et votre sĂ©curitĂ© n’est pas mise en danger par le mouvement de grĂšve.

À lire absolument