Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Le plus jeune consommateur de cannabis a 18 mois et vit en VendĂ©e

Le plus jeune consommateur de cannabis a 18 mois et vit en Vendée

En juillet 2015, un bĂ©bĂ© de 18 mois avait accidentellement ingurgitĂ© du cannabis. Ses parents ont comparu devant le tribunal des Sables-d’Olonne ce lundi 25 janvier 2016 et ont Ă©copĂ© d’un mois de prison.

Revenons Ă  l’Ă©tĂ© dernier

… A Saint-Jean-de-Monts, en VendĂ©e. A ce moment-lĂ , la maman d’un bĂ©bĂ© ĂągĂ© de 18 mois s’inquiĂšte Ă©normĂ©ment pour son loulou qu’elle trouve sans rĂ©action et quelque peu endormi. La raison ? Il a consommĂ© du cannabis !

AprĂšs l’avoir emmenĂ© aux urgences, la maman dĂ©couvre avec stupeur les rĂ©sultats de ses analyses d’urine. Elles montrent la prĂ©sence de tĂ©trahydrocannabinol (THC), le composĂ© principal du cannabis. Les parents reconnaissent de suite ĂȘtre des consommateurs de cette drogue illicite, mais affirment qu’ils ne fument pas devant leur bĂ©bĂ© et que la substance est bien rangĂ©e en hauteur et donc hors de portĂ©e pour bĂ©bĂ©.

Le petit garçon aurait donc ingurgitĂ© du cannabis lors d’une soirĂ©e chez des amis de ses parents.

Un mois de prison

Une affaire qui « aurait pu mal se terminer », a soulignĂ© le procureur Gilbert Lafaye lors d’un entretien Ă  Ouest France. Lundi 25 janvier 2016, seule la mĂšre a comparu devant le tribunal correctionnel des Sables-d’Olonne. Elle a alors reconnu ĂȘtre consommatrice occasionnelle de cannabis mais aussi que, en raison cet accident, elle s’est rendu compte des dangers de cette drogue. Verdict ? Elle a Ă©copĂ© d’un mois de prison avec sursis. Quant au pĂšre, sĂ©parĂ© de la mĂšre depuis le dĂ©but de l’affaire, il Ă©tait absent et a Ă©tĂ© condamnĂ© d’un mois de prison ferme.

Le cannabis et bébé

Si, par malheur, bĂ©bĂ© vient Ă  ingurgiter du cannabis, il faut savoir reconnaĂźtre les symptĂŽmes d’alerte : la titubation, la somnolence mais aussi, parfois, une apparence comateuse. Mais si bĂ©bĂ© ne tient pas sur ses jambes, il est trĂšs important de l’emmener directement aux urgences. Lorsque vous serez face Ă  un mĂ©decin, ne lui cachez pas que vous ĂȘtes consommateur(trice) de cannabis. En effet, cela va lui permettre de prendre bĂ©bĂ© en charge le plus rapidement possible et Ă©viter qu’il fasse des tas d’examens, notamment neurologiques, fortement stressants pour bĂ©bĂ© et qui gĂ©nĂšrent une perte de temps dans la prise en charge du malaise de bĂ©bĂ©. Et, soit en passant, sont aussi trĂšs coĂ»teux.

Ceci Ă©tant, un bĂ©bĂ© qui consomme du cannabis n’est pas en danger mortel. Toutefois, il ne s’agit pas non plus de laisser Ă  porter de main la substance illicite, ni de fumer Ă  cĂŽtĂ© de votre petit bout : l’inhalation passive pourrait avoir des consĂ©quences pour lui.

À lire absolument