Le plus jeune consommateur de cannabis a 18 mois et vit en Vendée

En juillet 2015, un bébé de 18 mois avait accidentellement ingurgité du cannabis. Ses parents ont comparu devant le tribunal des Sables-d’Olonne ce lundi 25 janvier 2016 et ont écopé d’un mois de prison.

Revenons à l’été dernier

… A Saint-Jean-de-Monts, en Vendée. A ce moment-là, la maman d’un bébé âgé de 18 mois s’inquiète énormément pour son loulou qu’elle trouve sans réaction et quelque peu endormi. La raison ? Il a consommé du cannabis !

Après l’avoir emmené aux urgences, la maman découvre avec stupeur les résultats de ses analyses d’urine. Elles montrent la présence de tétrahydrocannabinol (THC), le composé principal du cannabis. Les parents reconnaissent de suite être des consommateurs de cette drogue illicite, mais affirment qu’ils ne fument pas devant leur bébé et que la substance est bien rangée en hauteur et donc hors de portée pour bébé.

Le petit garçon aurait donc ingurgité du cannabis lors d’une soirée chez des amis de ses parents.

Un mois de prison

Une affaire qui « aurait pu mal se terminer », a souligné le procureur Gilbert Lafaye lors d’un entretien à Ouest France. Lundi 25 janvier 2016, seule la mère a comparu devant le tribunal correctionnel des Sables-d’Olonne. Elle a alors reconnu être consommatrice occasionnelle de cannabis mais aussi que, en raison cet accident, elle s’est rendu compte des dangers de cette drogue. Verdict ? Elle a écopé d’un mois de prison avec sursis. Quant au père, séparé de la mère depuis le début de l’affaire, il était absent et a été condamné d’un mois de prison ferme.


Le cannabis et bébé

Si, par malheur, bébé vient à ingurgiter du cannabis, il faut savoir reconnaître les symptômes d’alerte : la titubation, la somnolence mais aussi, parfois, une apparence comateuse. Mais si bébé ne tient pas sur ses jambes, il est très important de l’emmener directement aux urgences. Lorsque vous serez face à un médecin, ne lui cachez pas que vous êtes consommateur(trice) de cannabis. En effet, cela va lui permettre de prendre bébé en charge le plus rapidement possible et éviter qu’il fasse des tas d’examens, notamment neurologiques, fortement stressants pour bébé et qui génèrent une perte de temps dans la prise en charge du malaise de bébé. Et, soit en passant, sont aussi très coûteux.

Ceci étant, un bébé qui consomme du cannabis n’est pas en danger mortel. Toutefois, il ne s’agit pas non plus de laisser à porter de main la substance illicite, ni de fumer à côté de votre petit bout : l’inhalation passive pourrait avoir des conséquences pour lui.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire