L’allaitement et la grossesse après un cancer du sein, c’est possible

La photo d’une jeune maman en train d’allaiter est en train de traverser le monde. Pourquoi ? Parce qu’on y voit clairement l’absence d’un second sein. En effet, la jeune femme s’est fait diagnostiquer un cancer du sein alors qu’elle venait juste de découvrir sa grossesse et  a subi une mastectomie.

Selon l’AFACS (Association Francophone de l’Après Cancer du Sein), on estime à 50 000 le nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein chaque année. Elles sont 3 700 à être âgées de moins de 40 ans dont 370 auront au moins un enfant une fois remises de leur cancer.

Des risques pour la fertilité, pas pour le bébé

Pour les femmes déclarant un cancer à partir de leurs 40 ans, le risque de stérilité est plus élevé car le traitement peut déclencher une ménopause précoce et définitive – elle peut cependant être temporaire pour les jeunes malades.

Un bébé après cancer, on en parle depuis presque 50 ans

La première fois que la question de la grossesse et de l’allaitement après un cancer s’est posée, c’était en 1968 dans un livre de Peters « Les effets de la grossesse pendant un cancer du sein ».

Voir Aussi

Un allaitement sans risque

Selon le docteur Hatem Azim, oncologue à l’institut Jules Bordet de Bruxelles, l’allaitement ne doit pas être contre-indiqué tant que le cancer est en rémission. Les seuls problèmes qui peuvent exister sont d’ordre physiologique : hypoplasie, hypotrophie, téton abîmé ou encore diminution de la production de lait.

allaiter apres un cancer
Crédit photo : Kate Murray.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire