Neufmois.fr » Au fil de l'actu » La premiĂšre bourse au lait maternel ouvre en Allemagne

La premiĂšre bourse au lait maternel ouvre en Allemagne

AprĂšs les rĂ©sultats du CAC 40, du Dow Jones et du NASDAQ, on pourra bientĂŽt dire Ă  combien de points la bourse au lait maternel a clĂŽturĂ©. Car oui, la premiĂšre bourse au lait maternel a Ă©tĂ© lancĂ©e en Allemagne. A l’origine de cette initiative ? Tanja MĂŒller, une maman ĂągĂ©e de 37 ans et experte en marketing.

Tanja MĂŒller, maman de deux enfants et vivant en Allemagne crĂ©e la polĂ©mique depuis le 29 janvier dernier. Pourquoi ? Parce que cette experte en marketing a crĂ©Ă© la premiĂšre bourse au lait maternel sur le web. Le principe ? Celui de l’offre et de la demande. Pendant que certaines mamans produisent parfois trop de lait pour nourrir leur tout-petit, d’autres n’en produisent pas assez ou pas du tout. Le site a donc pour objet de mettre en relation ces mamans. Et mĂȘme si l’allaitement maternel est largement pratiquĂ© en Allemagne, cette initiative soulĂšve plusieurs questions, Ă  la fois Ă©thiques et sanitaires.

 

Comment est née cette idée ?

Tanja MĂŒller raconte sur son site internet que pour sa premiĂšre grossesse, il Ă©tait impossible pour elle d’allaiter tandis que pour la seconde, elle produisait trop de lait. Elle dĂ©cide alors de proposer son lait Ă  une jeune mĂšre en incapacitĂ© d’allaiter, mais Ă  la maternitĂ©, l’infirmiĂšre refuse. Tanja est donc obligĂ©e de jeter des litres de son lait. AttristĂ©e par cette dĂ©cision, cette pro du marketing dĂ©cide d’ouvrir son propre site internet pour vendre du lait maternel. Rien n’a Ă©tĂ© laissĂ© au hasard par la crĂ©atrice et les offres des mamans vendeuses sont particuliĂšrement dĂ©taillĂ©es. Ainsi, Christina vivant Ă  Hambourg propose son lait pour un enfant de 12 semaines. Son tarif ? 1€ pour les 100ml, l’une des offres les moins chĂšres du site, puisque le lait pour un enfant de 51 semaines se facture Ă  6,50€ les 100 ml. CĂŽtĂ© santĂ©, Christina assure ĂȘtre non fumeuse et ne boire au maximum qu’un verre de vin par jour. Elle n’est pas porteuse du VIH ou de l’HĂ©patite B et C.

Pour Tanja MĂŒller, elle-mĂȘme maman de deux enfants, Ă©changer son lait est un acte naturel, tout comme allaiter l’enfant d’une autre. Sa bourse pourrait trouver des adeptes en Allemagne, pays oĂč l’allaitement maternel est largement plĂ©biscitĂ©. Ainsi, presque 90% des enfants nĂ©s dans cet Ă©tat sont allaitĂ©s Ă  la naissance, contre 66% en France.

 

L’initiative suscite d’ores et dĂ©jĂ  de nombreuses polĂ©miques

Jana Friedrich, sage-femme et auteure du blog Hebbamonblog, rappelle que si : « Le lait maternel est sain, il n’est pas stĂ©rile ». Le lait maternel peut donc concentrer des virus et/ou des bactĂ©ries. Pour la directrice du plus grand lactarium allemand, Corinna Gebaueur, il existe le risque que : « Le lait soit coupĂ© avec de l’eau pour augmenter les quantitĂ©s ». Sans oublier que si les services proposĂ©s par Tanja sont payants, dans les lactariums, le lait maternel est un don. Autre polĂ©mique concernant le transport, le lait vendu congelĂ© pourrait en effet se pĂ©rimer en cas de rupture de la chaĂźne du froid. Enfin, quant Ă  la prĂ©sentation de la santĂ© des vendeuses, pour Jana Friedrich il est difficile de faire confiance Ă  quelqu’un qu’on ne connaĂźt pas : « Sans oublier les maladies que la personne peut avoir sans le savoir ».

Face Ă  ces critiques, Tanja MĂŒller se dĂ©fend : « J’indique tous ces risques sur le site et la maniĂšre de les minimiser ». Les mamans vendeuses doivent en effet fournir des analyses mĂ©dicales rĂ©alisĂ©es au cours de leur grossesse. Concernant le transport, la crĂ©atrice du site recommande aux acheteuses de favoriser l’achat de proximitĂ© afin d’Ă©viter les trajets de longue distance.

MalgrĂ© ces conseils, Tanja sait que ce service, en grande partie basĂ© sur la confiance, ne prĂ©sente pas les garanties d’un dispositif mĂ©dical. C’est pourquoi la crĂ©atrice, qui a pour objectif qu’un maximum de nourrissons aient accĂšs au lait maternel, souhaite que grĂące Ă  ces dĂ©bats, le personnel mĂ©dical mette en place des solutions comme : « La crĂ©ation de minis lactariums dans toutes les maternitĂ©s. À ce moment lĂ , je serais heureuse de fermer ma bourse au lait! ».

À lire absolument

Laisser un commentaire