Neufmois.fr » Au fil de l'actu » A la poursuite du bisphĂ©nol A

A la poursuite du bisphénol A

Le ministĂšre de l’Ă©cologie s’est trouvĂ© un nouvel ennemi Ă  abattre : le bisphĂ©nol A. Aux commandes de ce ministĂšre depuis peu, SĂ©golĂšne Royal prend la question trĂšs au sĂ©rieux et a dĂ©cidĂ© d’Ă©radiquer au maximum ce produit chimique du quotidien des Français.

 

Qu’est ce que le bisphĂ©nol A ?

Le bisphĂ©nol est une molĂ©cule que l’on retrouve dans beaucoup de composantes de notre quotidien. Depuis 2010, il est interdit dans les biberons. En 2012, il a Ă©tĂ© interdit dans tous les ustensiles Ă  utilitĂ© alimentaire. Le fait est que cette molĂ©cule se dĂ©tache facilement de son support premier et intĂšgre l’organisme… Acide, on a notĂ© lors d’expĂ©riences qu’elle peut endommager le corps Ă  long terme. Ainsi, chez les rats, le bisphĂ©nol A aurait une action nĂ©faste sur leur cerveau, ou sur la reproduction masculine.

De plus, la Direction des aliments de SantĂ© au Canada souligne qu’elle fragiliserait en particulier nos petits de moins de 18 mois. PremiĂšrement parce qu’ils sont plus sensibles aux agressions extĂ©rieures que les plus grands, mais Ă©galement parce que le bisphĂ©nol A se retrouve dans le lait de la jeune maman, lait qui arrive directement dans l’organisme de bĂ©bé ! Chez l’adulte, les retombĂ©es sont pour l’instant invisibles mais on suppose dĂ©jĂ  un lien avec l’augmentation du nombre de cancers par an.

 

Éradiquer sa prĂ©sence de notre quotidien

SĂ©golĂšne Royal, ministre de la santĂ©, a donc dĂ©cidĂ© de faire du combat contre le BisphĂ©nol A son combat. Elle s’est rendue ce week-end dans les magasins Carrefour et Naturalia, afin de les fĂ©liciter pour avoir supprimĂ© l’utilisation du BisphĂ©nol A de leurs tickets de caisse et reçus de carte bancaire. La ministre a Ă©tĂ© trĂšs claire sur ses intentions et ses objectifs lors de ces deux sorties : « Je suis lĂ  pour accĂ©lĂ©rer les choses (
) Il faut maintenant que les industriels comprennent qu’ils ont des obligations, la premiĂšre est de protĂ©ger la santĂ© des consommateurs ».

DĂ©jĂ , dĂšs 2015, le bisphĂ©nol A devra ĂȘtre absent de tous les contenants alimentaires, mais la France compte Ă©galement remonter jusqu’Ă  Bruxelles. En effet, le ministĂšre de l’Ă©cologie compte prochainement demander Ă  l’Union EuropĂ©enne que le bisphĂ©nol A soit supprimĂ© de tous les reçus bancaires et tickets de caisse ! ProtĂ©geons nos petits bouts d’une molĂ©cule dangereuse dont on peut se dispenser !
Un grand pas est pourtant Ă  noter : L’AutoritĂ© EuropĂ©enne pour la SĂ©curitĂ© des aliments a indiquĂ© que le taux de tolĂ©rance du bisphĂ©nol A serait divisĂ© par dix dans les prochaines annĂ©es. A quand sa suppression totale ?

À lire absolument